Merci à Caroline de m’avoir envoyé un article de CNN sur dude. En voici un extrait :

Scott Kiesling, qui admet avoir utilisé dude quand il était étudiant, affirme que ce petit mot peut être utilisé de différentes façons : pour se saluer (« What’s up, dude? »), en qualité d’exclamation (« Whoa, dude! »), pour exprimer sa sympathie (« Dude, I’m so sorry. »), sa supériorité (« That’s so lame, dude. »), son accord, sa surprise et son dégoût (« Dude. »).

Dans l’édition d’automne d’American Speech, Kiesling affirme que ce mot tire sa force de ce qu’il appelle la « solidarité cool » ; une familiarité naturelle sans être trop intime.
La « solidarité cool » est particulièrement importante aux yeux des jeunes hommes, que la société pousse à être proches d’autres jeunes hommes, tout en conservant une certaine mesure pour qu’on ne pense pas qu’ils sont homosexuels.

Language Log a beaucoup de choses intéressantes à dire sur le sujet : cliquez ici, ici, ici et ici.

Il m’arrive de rencontrer dude en sous-titrant des films ou feuilletons américains, et je choisis souvent de ne pas le traduire. Je ne pense pas qu’il existe un équivalent satisfaisant en français. Les meilleures solutions qui me viennent à l’esprit, selon le contexte, sont mon pote ou mon vieux. Cependant, ces deux expressions ne sont pas aussi souples, du point de vue de leur signification, que dude, que l’on peut utiliser pour exprimer une variété d’émotions. Pour commencer, on ne peut pas les utiliser seules ; elles se trouvent en général à la fin d’une phrase : Ça va, mon pote ? ou Tu veux aller boire un coup, mon vieux ?, par exemple.

Il est arrivé qu’un relecteur insère un mec dans ma traduction. Je ne suis pas du tout d’accord avec ce choix. Je sais bien que c’est le mot donné par la plupart des dictionnaires anglais-français, mais cela ne me semble pas naturel et d’ailleurs, je n’ai jamais entendu un(e) Français(e) utiliser mec dans le même sens que dude. Comme je n’ai jamais rencontré ce mot que dans mes travaux de sous-titrage, je n’hésite pas à ne pas le traduire quand il fait partie d’une phrase ; il est déjà assez difficile de transmettre les informations cruciales dans l’espace limité accordé pour les sous-titres. En outre, dude indique souvent un certain niveau de familiarité entre les personnes, ce qui se perçoit également à l’écran. Quand il est utilisé seul pour exprimer une émotion, je choisis une interjection équivalente en français : par exemple, Ça alors ! pour exprimer la surprise, Tu plaisantes ? pour exprimer l’incrédulité, etc.