Le carnet de Simon Hoggart dans le Guardian de ce samedi nous dit que, du point de vue de son étymologie, ce mot est absurde. Si on le décompose, on voit qu’il est formé de :
Homo – cela pourrait être le préfixe d’origine grecque signifiant « semblable », comme dans homophone (mots qui ont le même son mais des significations différentes, comme cher et chair) ou le préfixe latin signifiant « humain » (homo et homo étant des… homophones).
Phobie – peur, haine.
Ainsi, le mot homophobie pourrait être interprété comme la peur/la haine de ses semblables, ou de la race humaine, et non pas des homosexuels. Le terme correct pourrait être homophiliephobie (peur/haine des personnes attirées par les personnes du même sexe), mais il y a peu de chance qu’il soit un jour adopté.
J’ai fait des recherches pour voir quand le mot homophobie avait été créé, pensant que cela pourrait m’éclairer sur son origine, sans succès. Cependant, l’American Heritage® Dictionary nous donne l’étymologie suivante pour le terme anglais correspondant (homophobia) :
homo(sexual) + phobia.
Mes soupçons étaient confirmés : dans ce cas-ci, homo n’est ni un préfixe latin ni un préfixe grec. C’est seulement la version raccourcie d’homosexuel. Ajoutez-y phobie, et vous obtenez la haine/peur des homosexuels. C’est un moyen plutôt inhabituel de créer un nouveau mot et je me demande si beaucoup sont nés comme cela.
(Des mots, pas des homosexuels).