Ces jours-ci, Tony Blair est régulièrement traité de « lame duck » (canard boiteux) dans les médias. Voici l’origine de cette expression :

L’expression « lame duck » est apparue au 18e siècle pour désigner les courtiers de la Bourse de Londres qui ne pouvaient pas payer leurs dettes. Elle a ensuite été utilisée au début du 19e siècle en Amérique pour décrire un représentant du Congrès qui n’avait pas réussi à se faire réélire en novembre mais qui, selon la Constitution, devait rester jusqu’en mars. N’ayant plus rien à perdre ou à courtiser les électeurs, ces « lame ducks » se votaient en général des sommes scandaleuses, jusqu’à ce que le « Lame Duck Amendment » de 1934 mette fin à cette pratique.

(trouvé chez Word detective)
D’accord, mais pourquoi avoir choisi le canard pour cette expression ?