Margaret Marks, dans Transblawg, relate l’intéressante histoire d’un point-virgule venant contrecarrer les efforts de groupes conservateurs pour arrêter les mariages homosexuels à San Francisco (via SFGate.com). Voici ma traduction d’une partie de l’article (toutes mes excuses aux spécialistes du droit qui lisent ceci s’il y a des approximations en matière de vocabulaire ; j’ai fait de mon mieux pour respecter le jargon des juges, mais ce n’est pas ma spécialité) :

Ce mardi, deux juges ont retardé toute action visant à mettre un terme aux mariages homosexuels à San Francisco pour raison de procédure judiciaire. Ce faisant, ils ont opposé un obstacle temporaire aux groupes conservateurs furieux que les élus libéraux de la ville aient déjà marié presque 2 400 couples homosexuels.
Le second juge a dit aux plaignants qu’ils finiraient sans doute par obtenir gain de cause, mais que pour l’instant, il ne pouvait recevoir leur injonction à cause d’une erreur de ponctuation.
Le juge a indiqué qu’il s’agissait d’un point-virgule employé à mauvais escient.
« Je n’essaie pas de chercher des poils sur les œufs, mais c’est important… ce point-virgule est important, » a affirmé James Warren, Superior Court Judge à San Francisco.
Le Proposition 22 Legal Defense and Education Fund avait demandé au juge d’émettre une ordonnance intimant à la ville de « cesser et de se désister d’émettre des licences de mariage et/ou de célébrer le mariage de couples homosexuels ; de justifier devant ce tribunal. »
« Cette phrase comporte un point-virgule au lieu du mot ‘ou’, » leur a dit le juge. « Dans de telles circonstances, je n’ai pas l’autorité de l’émettre. »