Je viens de finir de sous-titrer l’un des bonus du DVD de Police Academy qui va bientôt sortir. Commencez à mettre des sous de côté !
L’un des acteurs décrit le lieutenant Harris (l’acariâtre policier qui fait office de professeur à l’académie) de « great Martinet ».
Cette réflexion m’a renvoyée au moins 20 ans en arrière. Je suis certaine qu’il y avait un martinet chez nous, bien que ma mère persiste à le nier. C’était un instrument utilisé pour menacer les enfants lorsqu’ils se comportaient mal. Mes parents ne s’en sont jamais servis, mais il me semble me rappeler qu’à l’époque, je le trouvais très efficace contre ma petite sœur. Il était composé d’un court manche en bois et de lanières de cuir, et il suffisait de le brandir pour que les enfants couvrent leurs jambes nues et se comportent en angelots. J’ai fait une petite recherche sur l’internet pour en trouver une photo et vous montrer exactement à quoi il ressemblait, mais il aurait fallu pour cela que je passe en revue un milliard de sites pornos pour un résultat incertain. Apparemment, les enfants qu’il terrorisait sont à présent des adultes qui ont trouvé des manières inédites de s’amuser avec.
J’ai tout de suite pensé que cet instrument de discipline était à l’origine de l’utilisation anglaise du mot, mais j’avais tort. En fait, il provient du général français Jean Martinet, qui infligeait des exercices interminables et épuisants aux troupes de Louis XIV et exigeait un respect absolu du règlement. Il s’est attiré la haine de la plupart de ses hommes et a trouvé la mort quand ses propres soldats lui ont « accidentellement » tiré dessus lors d’une charge (merci à l’excellent anecdotage.com). C’est pour cela que de nos jours en anglais, un martinet est un obsédé de la discipline.
Je me demande s’il a donné son nom à l’instrument de discipline tristement célèbre en français. Mon dictionnaire donne 1743 comme date de création du mot et le général est mort en 1672. Il est donc possible que le nom d’un homme soit devenu un mot utilisé dans deux langues différentes pour décrire deux choses différentes : un objet de discipline en français et un type de personne très stricte en anglais.