Jenny, une metteuse en scène, m’a envoyé un e-mail demandant mon aide. Elle est en train de traduire une pièce française en anglais, et elle a du mal à traduire la phrase suivante :
Elle s’imposait, en une sorte d’excuse, d’indulgence préalable.
Voici le contexte (c’est un prof qui parle) :

La phrase s’imposait a moi: « Les élèves sont comme les animaux : ils agissent non par intelligence, mais par instinct. » Au fil des années, l’angoisse a surgi de plus en plus tôt… Avant d’ouvrir les yeux, en même temps que la sonnerie du réveil, la phrase faisait corps avec moi, nourrie de mes pensées et de mon sang. Elle s’imposait, en une sorte d’excuse, d’indulgence préalable, comme un stimulant, une drogue, un remède qu’on avale chaque matin. Pour les affronter.

J’ai essayé de lui expliquer ce que j’y vois et même risqué une traduction, mais l’anglais n’étant pas ma langue maternelle, je n’ai rien pu proposer de mieux qu’une traduction littérale et maladroite. Y aurait-il un ou une anglophone capable d’aider Jenny ?