Dans son commentaire sur Être et avoir, Anthony a mentionné Spellbound, un formidable documentaire sur les enfants s’affrontant lors des spelling bees (compétitions d’orthographe où les participant(e)s se font éliminer quand ils/elles se trompent en épelant un mot donné) aux USA.
Cela m’a menée à m’interroger sur l’origine de l’expression Spelling bee ; pourquoi bee ?
J’ai découvert qu’un certain nombre d’expressions peuvent être formées suivant le même modèle : apple-bee, husking-bee, quilting-bee, etc. Si l’on en croit l’Oxford English Dictionary, ces expressions font allusion au caractère social de l’insecte : plusieurs voisins se réunissent et conjuguent leurs efforts pour le bien de l’un d’entre eux. Cela se fait toujours dans certaines régions où plusieurs fermiers travaillent ensemble lors de la saison des moissons ; en général précédé d’un mot définissant l’objectif de ce travail en commun. Par extension : la réunion de plusieurs personnes dans un but défini ; en particulier spelling bee, où des enfants s’affrontent lors d’une compétition visant à déterminer qui a les meilleures connaissances en orthographe.