J’allais faire mes courses hier quand je me suis retrouvée en pleine giboulée de mars. Comme je suis en Grande-Bretagne, et qu’on est en avril, il m’a semblé adéquat de traduire cela par April shower (averse d’avril). Cependant, pour moi, une averse d’avril est légère, courte, et laisse vite la place au soleil ; rien à voir avec ce que j’ai connu hier, qui correspondait bien à la définition d’une giboulée. Soudaine, féroce et pénétrante, avec un soupçon de grêle : c’était une averse très déplaisante, et ce mot (shower) ne semble vraiment pas faire justice à sa vraie nature. Ou peut-être qu’April shower est en fait la traduction exacte de giboulée, April modifiant l’inoffensif shower pour le ranger dans la catégories des précipitations plus puissantes et déplaisantes ? Alors que le week-end pointe le bout du nez et qu’on nous annonce un temps similaire, quelqu’un pourrait-il résoudre ce dernier dilemme de traduction ?