Le Pape a donc choisi un nom, que la presse britannique a disséqué et analysé pour essayer de deviner quelle direction prendra son règne, ici et ici par exemple. En français, on le connaît sous le nom de Benoît, un nom qui partage la même origine, benedictus, qui signifie béni (la forme féminine de Benoît étant Bénédicte). On peut également utiliser benoît en tant qu’adjectif, auquel cas il peut avoir deux significations :
1. Bon et doux
2. Faussement naïf
Il est intéressant de noter que l’adverbe benoîtement, lui, ne s’utilise que dans le sens 2. Par conséquent, si une personne dit quelque chose benoîtement, elle est loin d’être aussi innocente qu’elle ne le semble. Conclusion : si l’on en croit son nom français, il va falloir observer ce pape de près…