Les pêcheurs français, qui cuisinaient cette riche soupe à base de poisson et de légumes dans des chaudières (du latin caldaria, chaudron, de caldus, chaud), ont amené leur recette en Amérique du Nord, où, suite à une déformation du nom du pot utilisé pour la cuisiner, on l’a baptisée chowder. Jetez un coup d’œil à cette recette de chowder au safron, au maïs et aux fruits de mer ; je l’ai essayée samedi, vous m’en direz des nouvelles.