Cela fait longtemps que l’expression « ci-joint » me remplit de perplexité ; faut-il l’accorder avec le nom auquel elle fait référence ou non ? J’ai mené une vérification de plus aujourd’hui, et j’ai compris qu’il y a une bonne raison pour laquelle son usage m’a toujours semblé varier : il n’est pas fixe lorsque cette expression se trouve au milieu d’une phrase.
La règle générale est la suivante :
« Ci-joint » est invariable lorsqu’elle détient une valeur adverbiale :

  • Au début d’une phrase : ci-joint les factures…
  • Au milieu d’une phrase, lorsqu’elle est immédiatement suivie d’un nom : vous trouverez ci-joint factures…

Elle s’accorde avec le nom quand :

  • Elle se trouve juste après le nom et prend la valeur d’attribut : les factures ci-jointes…
  • Elle est attribut du sujet : les factures sont ci-jointes…

Dans tous les autres cas, c’est à la personne de décider si l’accord doit se faire ou non. Le site Web de l’Académie française donne d’intéressants exemples des choix stylistiques de quelques auteurs français célèbres :
Bernanos : « Vous trouverez ci-joint les pages dactylographiées de mon roman » PAS D’ACCORD
Hugo : « Je vous envoie ci-incluses des paroles prononcées ici par moi au moment de la proscription » ACCORD
Musset : « Je prends la liberté de vous envoyer ci-jointes des rillettes » ACCORD