Par Christian Hansel

Les réseaux de contacts virtuels

Céline m’a demandé de parler des techniques qu’on peut adopter pour promouvoir ses services et développer un réseau de contacts. En tant que programmateur et chef de projet freelance, j’ai pas mal d’expérience à ce niveau, mais je suis loin d’être un expert. Toutefois, voici ce que je sais des réseaux de contacts, comment les créer, les maintenir, et les développer.

Réseaux de contacts : une définition

Du point de vue technique, un réseau de contacts est un groupe d’entités uniques interconnectées, qui mène à l’apparition de transferts multilatéraux, utilisant des méthodes et des stratégies d’interaction redondantes. En clair : un réseau est composé d’individus qui communiquent entre eux. On pourrait le comparer à une araignée sur sa toile, qui peut aller d’un endroit à un autre à l’aide des fils qui relient les différents nœuds individuels. Plus une toile compte de connexions, plus elle est stable. En fait, les réseaux personnels et professionnels ressemblent de très près à une toile d’araignée.
Les réseaux permettent d’établir de nouveaux contacts : par exemple, l’ami de votre meilleur ami vous présente à l’une de ses connaissances, qui, plus tard, vous présentera à la personne avec qui vous deviendrez membre d’un club d’échec, dont le cousin deviendra votre époux/ami/ – ou peut-être votre nouveau client. Il existe une théorie selon laquelle il suffit de connaître sept personnes, qui en connaissent sept autres, etc., pour connaître chaque habitant de la Terre. Croyez-le ou non, vous passez sans doute la plus grande partie de vos journées à entretenir vos réseaux.
Dans la vie, tout le monde a des réseaux sociaux : votre famille, vos amis, vos collègues, etc. Ces réseaux de contact sont la ressource la plus précieuse dont nous disposons, et pas seulement pour les affaires. Du point de vue professionnel, cependant, il est crucial de comprendre que vous n’en avez jamais assez. Dans votre domaine spécifique, vous entretenez sans doute quotidiennement vos réseaux de contacts : Contacts pouvant mener à des ventes, discussions téléphoniques avec des collègues, participation aux réunions régulières de votre association professionnelle, liens avec la Chambre de Commerce, etc. C’est sans nul doute grâce à toutes ces activités que vous avez obtenu la plupart de vos contrats, et cela va sans doute continuer. Si vous avez l’habitude de ce type de réseau de contacts, vous êtes également membre d’un groupe professionnel, qui, normalement, n’autorise l’inscription que d’un nombre limité de personnes. À moins d’avoir tout juste démarré votre carrière freelance, il s’agit de l’entretien de réseaux « réels » que vous connaissez sans doute le mieux.
Je vais me concentrer plus spécifiquement sur le marketing en ligne ou la promotion de services, au lieu de répéter ce que tout le monde sait sans doute. La promotion en ligne suit les mêmes principes que la promotion non-virtuelle : Il faut créer des réseaux de contacts, faire bonne impression dès la première rencontre, et s’assurer que ses connexions sont redondantes. Pour entrer dans les détails, il est nécessaire de connaître le comportement des utilisateurs et le fonctionnement des moteurs de recherche.

Les moteurs de recherche et votre alter ego virtuel

Les moteurs de recherche rassemblent des adresses à partir des informations contenues dans les en-têtes envoyées par les navigateurs, les groupes Usenet, les services d’information, et bien entendu, les sites Web déjà répertoriés, à Google et ses collègues. Ces adresses sont stockées dans des bases de données et des araignées et des robots, petits programmes qui naviguent automatiquement sur ces sites, y sont régulièrement envoyés. Mon propre site, par exemple, est indexé régulièrement : tous les jours pour le nouveau contenu (300 – 1 000 occurrences, et tous les six mois pour toutes les pages (15 000 – 20 000 occurrences). Lorsqu’ils indexent les sites Web, les robots référencent en général les pages plus d’une fois, en fonction du nombre de liens internes. En ce sens, un site Web constitue déjà son propre petit réseau. Les moteurs de recherche font la différence entre les liens internes, entrants et sortants. Les liens internes aident à évaluer le « poids » de la page unique et de son contenu, les liens sortants ont peu d’importance pour l’évaluation du site, mais représentent également des liens entrants pour les sites auxquels ils mènent. Les liens entrants, par contre, représentent le facteur le plus important, à part le contenu, bien entendu. Plus un site Web compte de liens entrants, plus il a de valeur : il est représenté dans la base de données interne de Google, et les robots le référencent plus fréquemment. Comme une personne introvertie dans le monde réel, un site Web sans liens entrants est pratiquement isolé et incapable d’établir des réseaux de contacts. Par conséquent, il est crucial pour un site Web commercial d’obtenir autant de liens entrants que possible.
Si l’on excepte les liens, l’autre facteur majeur de promotion de votre site Web (votre alter ego virtuel) est un contenu bien représenté. Les moteurs de recherche bâtissent leurs catalogues de mots-clés à partir des informations contenues dans votre texte et les combinent au nombre de liens entrants répertoriés pour votre site Web. Bien entendu, les informations sur vous, votre expérience, vos compétences, produits, services et prix représentent le contenu principal. Mais ce que vous offrez en plus peut détenir la clé de votre succès virtuel. Par exemple, une section « informations », un blog ou un glossaire dans votre domaine d’expertise. Les sociétés plus importantes offrent des forums, des références, des dictionnaires, etc. Le point le plus important : le contenu doit être original. Une reproduction constante du contenu est plutôt nocive. Les blogs sont un bon exemple : un grand nombre d’entre eux offrent un faible contenu original. Souvent, leurs auteurs se contentent de copier des textes trouvés ailleurs. D’autres, par contre, offrent des paraphrases et des commentaires sur des publications, nouvelles et événements récents. Ainsi, ils créent de l’information, ou partagent certaines compétences. N’oubliez pas que les robots indexent régulièrement votre contenu. Ça vaut vraiment le coup de fournir régulièrement des informations supplémentaires et mises à jour.
Il vaut mieux présenter le contenu sous forme de texte html simple, avec un design bien conçu mais simple. Il est déconseillé aux sociétés d’avoir un site au design extravagant. En fait, cela peut avoir une incidence négative sur le classement ; les sites Web avec Flash sont plus difficiles à indexer, sans oublier que de nombreux utilisateurs désactivent cette fonction. Comme dans la vie, la première impression est cruciale. S’ils n’obtiennent pas immédiatement l’information qu’ils recherchent, les utilisateurs iront ailleurs ; ils ne consacreront aucun temps à une recherche plus poussée. Maintenant que Google etc. ont quelque chose à indexer, vous devez faire en sorte qu’ils trouvent votre alter ego virtuel. C’est la que les réseaux de contacts et la promotion de soi entrent en jeu.

Créer des réseaux de contacts en ligne

Vu l’importance cruciale des liens entrants pour votre site, comment en obtenir ? Tout d’abord, il est nécessaire de fournir du contenu régulièrement. Si vous offrez des informations de valeur à vos visiteurs, ils mettront sur leur site un lien menant vers le vôtre. Les réseaux professionnels virtuels vous permettent de créer des profils et d’assurer votre promotion gratuitement ou pour une somme modique. Ensuite, vous devez faire la preuve de votre compétence dans un domaine d’expertise : participez à des forums d’échange entre experts, publiez des articles sur votre domaine d’expertise sur des portails, etc. Quoi que vous fassiez, vous devez vous assurer de signer vos contributions avec votre URL. Ainsi, les gens se rappelleront de vous plus facilement, et vous deviendrez également plus « visible » (et votre classement sur les moteurs de recherche s’améliorera).
En outre, faites suivre votre signature dans vos e-mails, contributions, etc. d’un slogan : il doit être court mais accrocheur et illustrer votre activité et ce que vous en pensez. Par exemple, celui de Céline : naked translations [neIkIdtrænzleI§n] Mettre un texte à nu pour en dévoiler les mécanismes, la logique interne et la signification que l’on pourra alors transférer dans une autre langue aussi fidèlement que possible, ceci à l’aide de la terminologie et du style qui conviennent – Il est un peu long, mais accrocheur. Assurez-vous de ne pas y inclure de superlatifs ; si vous affirmez être la plus rapide, la plus expérimentée ou la meilleure, il se trouvera toujours quelqu’un décidé à vous prouver le contraire.
Le développement de réseaux de contacts virtuels passe également par l’inscription à des organisations et portails professionnels, que vous désiriez participer à des appels d’offres ou non. Il en existe de nombreux qui s’adressent aux traducteurs et traductrices (y compris le mien), et d’autres, plus généraux, qui sont excellents (comme openbc.com). En plus des avantages directs offerts par de telles plates-formes (création de réseaux personnels, accès à des informations, et même à des contrats), vous ne pouvez que bénéficier de l’inscription à des portails professionnels tels que proz.com ou babelport.com, cela pour une raison simple : étant donné l’énorme quantité de contenu, de mots clés et de liens entrants que de tels portails génèrent, ils sont plus fréquemment indexés que le site Web d’une petite société ou d’une travailleuse indépendante. Si vous disposez d’un profil sur ces portails, participez aux discussions dans les forums ou publiez des articles : ainsi, votre nom, profil, CV, slogan et URL seront indexés chaque fois que les robots passent la totalité du site en revue.
Enfin, assurez-vous d’être constamment visible sur les plates-formes professionnelles. Apparaître dans un espace publicitaire pendant une journée suffit à créer des liens entrants supplémentaires valides pendant plusieurs semaines si les robots indexent la page au bon moment (n’oubliez pas les 300-1 000 occurrences par jour). Ceci vous apportera plus d’avantages que de payer pour des mots-clés dans Google ou des publicités dans les annuaires généraux sur la toile. Aussi, plus vous rédigez d’articles et de contributions aux forums, plus vous générerez de liens entrants pour votre site Web. La redondance renforce vos réseaux virtuels (vous vous rappelez l’analogie de l’araignée ?). En créant des profils et en faisant preuve d’une participation active sur plusieurs plates-formes, votre alter ego virtuel bénéficiera d’un meilleur classement dans les moteurs de recherche et sera lié à un plus grand nombre de mots clés.

Un investissement au long terme

Comme dans la vie réelle, il est nécessaire de consacrer du temps et, parfois, de l’argent, à l’entretien de ses réseaux virtuels. Il n’est pas nécessaire de fournir du contenu original tous les jours, mais essayez de le faire régulièrement. Consacrez au moins trois heures par semaines à écrire du contenu pour votre site Web et à participer à des forums en ligne. Ce faisant, vous améliorerez vos compétences et votre réputation tout en élargissant votre réseau virtuel.
Il n’est pas nécessaire de dépenser beaucoup d’argent pour vous inscrire à des portails professionnels ; ils offrent un grand nombre d’avantages gratuits. Devenir membre payant de deux ou trois portails peut représenter chaque année une somme conséquente, mais n’oubliez pas qu’il s’agit d’un investissement professionnel et qu’à somme égale, il peut être plus bénéfique pour votre réputation qu’une publicité dans la presse écrite. Il ne fait aucun doute que cela créera immédiatement plus de liens durables et vous rapportera au long terme. Cela est tout particulièrement vrai si votre activité ne se déroule pas exclusivement au niveau local ; en tant que traducteur ou traductrice indépendant(e), vous devez promouvoir vos services également au niveau international.
La création, l’entretien et le développement de réseaux de contacts personnels et virtuels exigent un engagement et un investissement au long terme, et les résultats ne sont parfois pas immédiatement évidents. Il ne fait cependant aucun doute que vous en tirerez des avantages à un moment donné.
Christian Hansel
Fondateur du site babelport.com,
Portail offrant informations et projets à l’industrie de la traduction
babelport.com
service cpi, Leipzig, Allemagne
w: cpi-service.com