Mais si, c’est bien un mot, il vient même du français, de l’exclamation de surprise Ha ha ! (selon tous les dictionnaires que j’ai consultés). Il désigne un fossé qui sert d’obstacle naturel sans boucher la vue. J’imagine qu’il est tellement discret qu’on ne le repère que lorsqu’on en est tout proche, d’où l’élément de surprise. En voici un exemple : le ha-ha de Greenwich.
Ce que j’aimerais savoir, c’est pourquoi il tire son nom d’une expression française. Est-ce parce que les Francophones, vocaux et émotifs, exprimaient leur choc en voyant cette construction étrange tandis que les Britanniques, plus froids, gardaient leur calme et se gardaient bien de réagir ? De plus, je ne connais pas beaucoup de Francophones qui s’exclameraient Ha ha ! en éprouvant de la surprise… Ah ! peut-être, ou Oh !, mais pas Ha ha ! Bizarre, bizarre.
Je m’en vais faire l’interprète ce matin pour la clôture d’un projet auquel je participe depuis deux ans. Je profiterai du dîner pour demander aux partenaires français ce qu’ils pensent de cette question cruciale.