Collapsed ceiling
… que d’une chose : que le ciel leur tombe sur la tête.
Cela m’est (presque) arrivé pour la Saint Sylvestre. La photo montre l’état actuel du plafond de notre deuxième chambre, où je travaille ; mon bureau se trouve exactement en dessous de la partie du plafond qui s’est effondrée. Ça donne froid dans le dos, pas vrai ?
Heureusement, la pièce était vide quand cela s’est produit. Je me retrouve sans bureau, et cela va sans doute se prolonger ; il va falloir du temps pour tout réparer. Je me suis donc installée sur la table du salon. Cela va compliquer mon travail, d’autant que je vais être très occupée cette semaine, et mon blog va devoir baisser de quelques crans dans ma liste de priorités.
Cependant, loin de me lamenter, je suis soulagée. Les énormes blocs de plâtre édouardien qui ont fait une chute de 3,20 mètres n’ont fait que deux victimes : mon clavier et mon portable. C’est un petit miracle, vu le temps que je passe devant l’ordinateur…