Encore des expressions cockney cette semaine, qui m’ont intéressée pour différentes raisons, dont deux utilisées par deux amies différentes :
Marie: « I’ll be there on Saturday. It’ll give me a chance to have a butcher’s at the hundreds of photos of Su’s 40th. »
Butcher’s = Butcher’s hook = look
Charlotte: « You should wear your whistle. »
Whistle = Whistle and toot = suit
L’autre expression adorne le poster d’un film sur le chemin qui me mène au bureau :
It’s all gone Pete Tong
Pete Tong = wrong
Le fait que des trentenaires nées dans le Dorset et à Manchester utilisent si naturellement cet argot londonien illustre à quel point il s’est imposé. Ensuite, cela montre qu’il se porte plutôt bien, comme le titre du film le prouve : Pete Tong est devenu célèbre dans les années 80, cela montre donc que le cockney continue de s’enrichir. D’autres exemples du fait qu’il continue à évoluer et à s’adapter au fil des saisons :
Big mac = getting the sack (80s)
Shovels and spades = AIDS (80s)
Britneys = beers (90s)
Brad = excrément (90s)
Kryptonite = Website (2000s)
Je doute que la source principale de nouveaux termes soit toujours la population de Bow ; le cockney a été adopté avec tant d’enthousiasme par le reste du Royaume-Uni que, bien qu’il soit pratiquement impossible de retrouver l’origine géographique d’un nouveau terme, je ne prendrais sans doute pas trop de risques si je disais qu’il pourrait avoir vu le jour n’importe où.