Lu dans le Guardian d’aujourd’hui : la personne qui a traduit l’ouvrage lauréat du Man Booker prize dans la catégorie fiction internationale (qui sera annoncé le mois prochain) obtiendra une récompense de 15 000 livres (l’auteur remportant 60 000 livres). Ce sera la première fois qu’une traductrice ou un traducteur sera récompensé(e) de la sorte pour sa contribution à la littérature. Pas trop tôt ! Lisez l’article entier.