On dirait bien qu’un poteau rose (c’en est bien un, n’est-ce pas Chris ?) a été observé à l’état sauvage sur ce site (dans les commentaires du billet précédant celui-ci) ! Apparemment, il est très courant : une petite recherche sur Google a donné 90 200 occurrences pour « wet your appetite », contre 503 000 pour la version correcte, « whet your appetite » (aiguiser l’appétit). J’ai couru à la bibliothèque, où j’ai découvert que whet (aiguiser) vient du moyen anglais whetten, et du vieil anglais hwettan, tandis que wet (mouiller) vient du vieil anglais wæt. Ce que je ne ferais pas pour sortir profiter de cette superbe journée d’automne.