Mon amie Becky appartient à une église charismatique. Je savais qu’il s’agissait d’un type d’église offrant des services animés, et accordant beaucoup d’importance à la participation de la congrégation, mais pourquoi ce mot ? Je pensais que c’était parce qu’en général, le pasteur a tendance à avoir une forte personnalité et une capacité à toucher les gens. Cependant, ce n’est pas tout à fait vrai. Charisma vient du grec Kharisma, faveur donnée. Si l’on en croit l’Oxford English Dictionary, il s’agit d’une « faveur offerte spécialement par Dieu ; une grâce, un talent ». « Charismatique » désigne donc « un mouvement dans certaines églises occidentales visant à faire retrouver au charismata, ou dons spirituels (comme le don de parler en langues et de faire des prophéties), une place centrale dans la vie sociale et religieuse de l’église ».

Autant laisser Becky vous expliquer les sources du mouvement charismatique :

Le mouvement charismatique s’est développé dans les années 60 et 70 en s’inspirant des églises pentecôtistes noires. Les gens, qui étaient peut-être frustrés par certains aspects rigides ou traditionnels de l’église établie, désiraient une plus grande liberté d’expression. Quand on regarde le contexte de l’époque, je pense que cela reflète un mouvement général de la culture, l’amour libre, les hippies et tout ça. En conséquence, des gens ont quitté les églises traditionnelles pour créer leur propre environnement où pratiquer leur foi.

Dans le cas de mon église et de celle dans laquelle j’ai grandi à Londres, ceci a pris la forme de services dans les maisons. De petits groupes de personnes se rassemblaient dans les maisons des uns et des autres pour se recueillir et prier ensemble, un peu comme la première église décrite dans le livre des Actes. Avec le temps, ces petits groupes se sont élargis et se sont retrouvés dans d’autres lieux, souvent des écoles ou des centres communautaires, ils ont grandi et ont développé des réseaux.

Ces groupes étaient différents en cela qu’ils exprimaient leur foi de façon plus libre, et acceptaient les dons du Saint Esprit (voir 1 Corinthiens, chapitre 12, v.4-11) : prophéties, guérisons miraculeuses, parler en langues et interprétations du parler en langues. Ces dons spirituels ou charismata ont donné au mouvement son nom. On peut dire que le mouvement charismatique n’est pas une entité en lui-même, mais que la plupart des dénominations chrétiennes comportent des branches charismatiques ; on peut donc avoir des Anglicans, Catholiques, Baptistes etc. charismatiques. Dans ces cas, tout en souscrivant aux traditions, croyances et fondements théologiques d’une dénomination particulière, les gens donnent une grande place aux dons de l’Esprit.