Au lieu de recevoir 150 pourriels par jour, j’en reçois maintenant environ 3. Le plus beau, c’est que pour parvenir à ce résultat, j’ai utilisé une méthode toute simple, à la portée de toute personne équipée d’un compte gmail. Gmail est le programme webmail de Google ; il excelle à repérer les pourriels et il est possible de l’utiliser pour filtrer vos emails avant qu’ils finissent dans votre boîte de réception si vous désirez continuer à utiliser Outlook, Outlook Express, Thunderbird ou autre client email sur votre ordinateur. En plus, il n’est pas nécessaire de changer d’adresse email.
La méthode est la suivante : commencez par ouvrir un compte gmail (si vous avez besoin d’une invitation, contactez-moi) et ajoutez votre autre adresse email en qualité de compte supplémentaire. Vous pouvez même en faire votre compte par défaut si vous voulez envoyer les emails envoyés à partir de votre compte gmail à l’aide de votre autre adresse. Ensuite, modifiez les paramètres de votre serveur email de façon à ce qu’il envoie tous vos messages à votre compte gmail. Il se peut que vous ayez besoin d’une autorisation spéciale pour ce faire. Changez vos paramètres pop3 dans votre client email pour qu’il aille chercher vos messages dans la boîte de réception de votre compte gmail au lieu de votre serveur. Cela a deux conséquences intéressantes : tout d’abord, quand vous voulez accéder à votre email à l’aide de gmail (quand vous êtes en déplacement, par exemple), les messages envoyés sont également téléchargés sur votre client email, ce qui fait que vous pouvez tous les archiver. Deuxièmement, gmail conserve une copie de tous vos emails, ce qui est vraiment pratique quand vous devez travailler sur un autre ordinateur que votre machine principale.
Et voilà ! Tous les emails « utiles » se retrouveront dans votre boîte de réception, tandis que vos pourriels finiront bien au chaud dans la poubelle de votre compte gmail. Il existe de nombreuses références à cette méthode (Mboffin.com, Jeremy Zawodny entre autres). Et ça marche !