Bâtir des sites web multilingues
Quiconque crée un site web incorporant plusieurs langues doit faire face à plusieurs défis. La traduction est une étape importante du processus, mais ce n’est pas la seule, comme le montre la suite de cet article.
Saisir le texte traduit
Il peut être difficile d’ajouter à un site web du texte dans une langue qu’on connaît mal. Pour contourner le problème, il est possible d’inclure des notes et indications pour différencier les portions du texte et leur position sur votre site. Si vous adoptez cette méthode, vous devrez expliquer le pourquoi de ces notes aux personnes chargées de la traduction. Malheureusement, vous pouvez vous attendre à ce que certains traducteurs ne suivent pas vos instructions : il est inévitable que certains traduisent les notes et indications et que d’autres les ignorent. Même avec ces précautions, certains développeurs et éditeurs trouvent difficile d’ajouter les traductions aux sites Web, en particulier les textes rédigés à l’aide de systèmes d’écriture différents.
Vous pouvez adopter une autre stratégie et demander à vos traducteurs et traductrices de saisir le texte traduit directement dans votre site Web. Ceci peut marcher si ce dernier dispose d’un système de gestion du contenu, mais il est possible que certains problèmes se posent, liés au formatage, aux liens et au code. Si la personne chargée de la traduction connaît le HTML et le CSS, de tels problèmes peuvent être réduits ou éliminés.
Vous pouvez également employer des développeurs qui connaissent les langues dans lesquelles vous traduisez votre site, ou leur faire suivre des formations pour apprendre ces langues.
Caser le texte dans les pages de votre site
Différentes langues produisent des textes de longueurs différentes. Par exemple, l’allemand et le russe prennent plus de place que l’anglais, tandis que le chinois et le coréen sont plus concis. Certaines sections de sites Web, en particulier les menus, ont souvent une largeur fixe. Vous devrez parfois utiliser des traductions plus courtes pour respecter l’espace disponible.
Certaines langues, comme le thaïlandais et le lao, n’ajoutent pas d’espace entre les mots. Lorsque vous créez des sites web dans ces langues, il est très utile de lire le texte pour pouvoir aller à la ligne au bon endroit. Sinon, vous risquez de voir le texte dépasser du cadre de vos pages.
Mise en page
Si vous traduisez vote site Web dans des langues qui s’écrivent de la droite vers la gauche, comme l’arabe, le perse ou l’ourdou, inversez la mise en page de façon à ce qu’elle soit le miroir des pages contenant des langues qui s’écrivent de la gauche vers la droite. Il est possible que vous deviez modifier certaines images ainsi que les feuilles de style et des éléments de la page.
Taille des caractères
Certaines langues, comme le chinois, le coréen et l’arabe, sont difficiles à lire si l’on adopte des tailles de caractères qui ne posent pourtant aucun problème en anglais, en français et en russe. Pour régler ce problème, vous pouvez utiliser des feuilles de style séparées ou éviter de spécifier la taille des caractères, bien que les développeurs n’aiment pas trop cela, car cela sème la zizanie dans leur code.
Faire le lien entre les traductions
Sur les sites Web bilingues tels que celui-ci, le lien entre langues est très simple. Sur les sites multilingues, c’est une autre affaire.
On peut faire le lien de différentes manières entre les portions traduites d’un site Web. L’une des plus populaires consiste à faire la liste de toutes les traductions offertes sur votre page d’accueil, encore qu’il vaille mieux offrir un lien vers les traductions sur chaque page de votre site. En effet, tous vos visiteurs n’arrivent pas par la page d’accueil.
Certains donnent la liste de langues à l’aide des noms utilisés par les personnes qui les parlent ou de leurs noms dans la langue d’origine du site. D’autres utilisent des drapeaux et/ou les noms des pays. Si vous utilisez le drapeau français comme lien pour votre traduction française, les francophones en provenance d’autres pays peuvent se sentir ignorés et/ou offensés. Cependant, si votre traduction française s’adresse aux personnes originaires de la France, vous pouvez sans problème utiliser le drapeau français. Les drapeaux représentent des pays précis, au contraire des langues.
Maintenir votre site Web
Les sites Web ont tendance à changer régulièrement, et il peut être très difficile de garantir que toutes les traductions de votre site sont constamment à jour. Certaines modifications sont d’une grande ampleur ; d’autres se résument à quelques mots par-ci, par-là. Envoyer ces modifications à votre équipe de traduction au fur et à mesure qu’elles se produisent peut être malcommode pour tout le monde. Certaines grandes organisations emploient des traducteurs et traductrices mais vous pouvez rassembler tous les changements dans un document et les envoyer une fois par mois pour les faire traduire. La meilleure solution serait d’employer des éditeurs de sites Web qui parlent toutes les langues utilisées sur votre site Web. Ceci pourrait donner à vos traducteurs et traductrices l’opportunité de se faire les dents sur autre chose.
Localiser votre site Web
La traduction n’est qu’un aspect de la localisation. Parmi les autres éléments à prendre en compte, le caractère formel de la langue, les devises, les poids et mesures, les jours fériés, les questions de sensibilité culturelle, la place des hommes et des femmes dans la société et les exemples liés à la géographie.
Le ton du texte original de votre site Web est peut-être informel, mais il est possible qu’il ne convienne pas à certaines de vos traductions, ou vice-versa. Il faut toujours décrire à votre équipe de traduction le type de public auquel votre site Web s’adresse pour qu’elle puisse ajuster le registre de ses traductions de la manière appropriée.
Répondre aux requêtes en provenance de votre site Web
Une fois votre site traduit, vos visiteurs commenceront à vous contacter dans leur langue. C’est un des aspects que de nombreuses personnes semblent négliger. Il est important de répondre à ces requêtes dans la langue qui convient. Vous pouvez faire face à ce défi de différentes manières, y compris en employant des personnes qui parlent les différentes langues, en faisant traduire les requêtes, en rédigeant les réponses et en faisant traduire les réponses, ou en utilisant un logiciel de traduction automatique.
L’auteur en bref
Simon Ager travaille comme développeur de sites Web et se spécialise dans la conception de sites Web multilingues. Il parle douze langues et a des connaissances sommaires de dix autres. C’est aussi l’auteur d’Omniglot, un site sur les systèmes d’écriture et langues du monde.