J’ai eu la surprise de voir dans mes statistiques qu’un grand nombre de personnes se sont retrouvées ici en cherchant une réponse à la question ci-dessus. Comment peut-on expliquer que le nom d’un des candidats à la présidence du parti des Liberal Democrats, maintenant que Charles Kennedy a démissionné, se prononce si bizzarement ? Allez, je vais donner la réponse, histoire de ne pas décevoir d’autres visiteurs éventuels :

C’est la faute au « yogh », ou yogh, une lettre du vieil anglais et de l’écossais, qui n’a pas d’équivalent de nos jours. On la prononce « yog » et elle resssemblait un peu à l’ancien « z » avec une queue, ce qui explique la différence entre l’orthographe et la prononciation de Menzies.

Lisez la suite sur le magazine de la BBC (via The Language Legend)