J’écoutais un podcast d’On refait le monde, émission de RTL où plusieurs journalistes discutent de questions d’actualité, quand Géraldine Mullmann a dit la phrase suivante : « Nicolas Sarkozy et ses sbires voudraient nous faire croire que la loi de 1905 est une loi intouchable ». « Sbire » étant un choix lexical extrêmement péjoratif dans un tel contexte, j’ai voulu en savoir plus sur ce mot.
Sbire (n. m.)
1. Nom des archers de police à Rome et dans différents pays.
2. Par extension et par mépris, homme chargé de l’exécution des sentences judiciaires et des mesures de police.
Origine : espagnol esbirro, de l’italien sbirro et birro, qui viendraient du latin birrum, casaque à capuche de couleur rousse, sans doute parce que le sbirro était vêtu d’une casaque de ce genre.
Question : quel symbole de la France vient aussi de birrum ?