Gossip

Vieil anglais godsibb (parrain ou marraine) ; dérivé de God (Dieu) + sibb (parent) (qui a aussi donné sibling). Utilisation élargie durant la période du Moyen anglais pour désigner toute connaissance proche (1362), en particulier les femmes invitées à assiter à une naissance, plus tard toute personne participant à des bavardages oiseux (1566). Ce sens s’est encore élargi en 1811 pour incorporer l’idée de bavardages creux, de rumeur sans fondement. La forme verbale, qui signifie « faire des commérages », date de 1627.

Online Etymology Dictionary
Aujourd’hui j’ai choisi de traduire « gossip » par « potins », dont l’origine est tout aussi intéressante. Ce mot vient de « potine », chaufferette qu’apportaient avec elles les femmes se réunissant pour causer en hiver. Autres possibilités : commérages, cancans, ragots, qu’en dira-t-on, racontars.