J’étais donc en déplacement la semaine dernière, et tout s’est très bien passé. Ça a été très fatigant, avec des journées très longues, des présentations techniques, des participants… pleins d’énergie, une soirée karaoké et des heures à voyager en bus. Mais je suis passée aux infos locales (ou tout du moins, ma voix y est passée) et je me suis bien amusée. J’ai aussi réappris une règle fondamentale : lorsqu’on interprète, il ne faut surtout pas anticiper sur ce que la personne va dire et commencer à faire passer le message avant qu’elle ait fini de parler. Vous ne voyez pas ce que je veux dire ? Voici ce qui s’est passé :
Animateur : Merci pour cette intéressante présentation, euh, nous allons prendre 5 minutes, euh, disons, 10 minutes, allez, euh…
Moi : Thanks for this interesting presentation, we’re going to take a 10 minute break. (Merci pour cette intéressante présentation, nous allons faire une pause de 10 minutes)

Animateur :
… pour une petite séance de questions-réponses.
Moi, horrifiée et paniquée : SORRY, THAT WAS 10 MINUTES FOR A FEW QUESTIONS, very sorry, wishful thinking on my part. (PARDON, JE VOULAIS DIRE 10 MINUTES POUR UNE SÉANCE DE QUESTIONS-RÉPONSES. Me voilà qui prends mes désirs pour des réalités)
Les anglophones ont éclaté de rire. Ouf.