L’année dernière, l’entreprise a dévoilé une puce contenant 80 processeurs et capable de plus d’un billion de calculs par seconde (téraflops) (…)

Téraflop vient de téra et de FLOP. Téra (1012) vient du mot grec pour « monstre », qui a été choisi pour sa ressemblance avec le préfixe grec pour « quatre » (téra équivaut à 1 0004). Il vient après giga (109), qui veut dire « géant » en grec ; je me demande bien si un monstre battrait vraiment un géant ?
FLOPS est l’acronyme de FLoating-point OPerations per Second. J’en ai lu la définition à cinq reprises et je ne comprends toujours pas de quoi il s’agit.
Et après ? Eh bien, pétaflops (1015), exaflops (1018) zettaflops (1021) et yottaflops (1024), bien entendu !