Sous la forme hallow, qui est peut-être son ancêtre le plus reculé, hello remonte au moins à 1340 et fut utilisé par Chaucer. Sous sa forme moderne, sa première apparition date de 1883. Sa popularité coïncide avec l’avènement du téléphone : Thomas Edison eut l’idée d’utiliser hello pour amorcer les conversations téléphoniques, suggestion qui fut préférée à ahoy, le choix d’Alexander Graham Bell.
oldphone
En France, le premier téléphone fut installé à Paris en 1879, et le hello américain fut francisé pour se transformer en « allô », mais il est possible qu’il soit d’origine française :

Altération de hallo, plus ancien (1840, dans Barnaby Rudge de Dickens), lui-même une altération de holla, hollo, cri pour attirer l’attention (1588), formation anglaise naturelle utilisée pour attirer l’attention, peut-être dérivée de l’ancienne exclamation anglaise holla!, résultant peut-être de l’emprunt de « holà », du moyen français, ou peut-être influencée par hallo, holla, mots allemands utilisés pour attirer l’attention. L’explication la plus probable est que hello, hallo, holla et hollo sont tous des formations naturelles en anglais et existent parallè;lement à des formations naturelles en allemand, en français et dans d’autres langues, sinon toutes.
Chambers dictionary of etymology

Tout le monde ne porte pas hello dans son cœur : en 1997, Leonso Canales Jr., habitant de la ville texane de Kingsville, a proposé que le Kleberg County choisisse « heaven-o » en tant que salutation officielle du county pour la simple raison que hello contient le mot hell (enfer, tandis que heaven veut dire paradis). Sa proposition a été acceptée à l’unanimité malgré le fait que, du point de vue étymologique, hello n’a absolument rien à voir avec hell.