Je rentre tout juste de vacances d’urgence en Grèce. J’adore la vie au Royaume-Uni, mais j’ai eu besoin de fuir le déluge et d’aller recharger mes batteries au soleil. Je suis donc partie en Crète, berceau de la civilisation minoenne et du Palais de Cnossos, qui pourrait bien être le siège du tout premier labyrinthe :

1387, dérivé du mot latin labyrinthus, lui-même dérivé du grec labyrinthos « labyrinthe, grand bâtiment comprenant de nombreux passages complexes, » en particulier la structure bâtie pour enfermer le minotaure, issu d’une langue antérieure au grec ; peut-être apparenté au mot lydien « labrys » signifiant hache à double tranchant, symbole du pouvoir royal, qui renforcerait la théorie voulant que le labyrinthe était à l’origine le palais de Minos, en Crète, et était appelé « palais de la hache double ».

Dictionary.com

Ce n’est cependant qu’une théorie : ce mot grec est un emprunt, ce qui explique que son étymologie soit incertaine. Nous ne saurons jamais si le Palais de Cnossos était bel et bien appelé « Palais de la hache double ».
J’adore tout ce qui a trait à la mythologie, qui nous a donné de nombreux mots, comme écho, par exemple. En français, le mot « labyrinthe » a pour synonyme « dédale », et j’ai été ravie d’apprendre que celui-ci vient de Daidalos, l’architecte qui a créé non seulement le labyrinthe mais également les ailes qu’il a utilisées, avec Icare, pour s’échapper de la prison dans laquelle Minos les avait jetés.
Voici le mythe dans lequel le labyrinthe joue un rôle central :

Minos dut affronter ses frères pour pouvoir s’adjuger le trône de Crète. Il demanda à Poséidon de lui envoyer un taureau blanc en signe d’approbation divine. Il promit de sacrifier l’animal en son honneur et pour lui signifier son obéissance. Un magnifique taureau blanc surgit de la mer, mais quand Minos le vit, il décida de le garder pour lui. Pensant que Poséidon ne lui en voudrait pas, il sacrifia le plus beau taureau de son troupeau en remplacement. Quand Poséidon eut vent de son subterfuge, il fit en sorte que Pasiphaé, la femme de Minos, tombe follement amoureuse du taureau. Elle demanda donc à Dédale, le célèbre architecte, de lui confectionner un simulacre de vache en bois, dans laquelle elle grimpa pour séduire le taureau. Le fruit de leurs amours fut un monstre appelé le Minotaure, créature à corps d’homme et à tête et queue de taureau. Il se mit à semer la terreur et à ravager la Crète, à tel point que Minos ordonna à Dédale de bâtir un immense labyrinthe d’où il serait impossible de sortir. Le Minotaure fut capturé et enfermé dans le labyrinthe.

« Minotaur. » Encyclopedia Mythica, tiré de l’Encyclopedia Mythica Online.

Par pure coïncidence, Le labyrinthe de Pan, l’un de mes films préférés, est passé à la télévision hier soir. Quel bonheur.

Plus d’infos sur ce film