mouse
« Regarde ! J’ai une dent qui bouge ! » s’exclame ma nièce Jasmine du haut de ses six ans.
« Génial ! Tu vas la mettre sous ton oreiller pour que la petite souris vienne la prendre ? »
« UNE SOURIS ??! Dans mon LIT ???! »
Alerte au cafouillage transculturel ! Corrigeons vite, avant que la petite nous fasse des insomnies à répétition, terrifiée à l’idée que son lit se transforme en repaire de rongeurs amateurs de dents.
« La fée ! Je voulais dire la fée ! La gentille fée des dents ! »
Personne ne connaît vraiment l’origine de la petite souris et de la fée des dents, mais il se pourrait qu’elles viennent d’un conte français du 17e siècle de Madame d’Aulnoy intitulé La Bonne Petite Souris, où une fée se transforme en souris pour défendre une bonne reine contre un méchant roi.
Jasmine a fini par se remettre de son choc, qui n’était pas le premier : sa tatie lui avait une fois raconté, tenez-vous bien, qu’à Pâques, ce sont des CLOCHES qui amènent le chocolat, pas un lapin. Et puis quoi encore ?
Photo de souris de PixCat