C’est une première pour moi : comme je n’ai pas eu le temps de bien m’occuper de ce blog ces derniers temps et que je pars pour une mission d’interprétariat dans deux heures, j’ai pensé qu’il serait sympa de publier à nouveau un de mes billets préférés, intitulé Le pouvoir des interprètes, qui date de décembre 2007. Je serai de retour la semaine prochaine avec un excellent billet d’une collègue.
——————
Les interprètes ont un pouvoir immense. Les gens se fient entièrement à moi pour communiquer, et parfois, il peut être tentant de faire preuve de « créativité » pour échapper à une situation déplaisante, comme l’illustre ce qui suit, inspiré par ma mission d’interprétariat de lundi. Mon client a emmené 30 agriculteurs français (et moi) dans une ferme du Sussex qui a pris des mesures pour réduire ses impacts sur l’environnement. Ils étaient très intéressés et voulaient tout voir, mais après un week-end pluvieux, la ferme était très boueuse et je portais mes nouvelles chaussures, que je ne voulais pas abîmer. Je vous laisse deviner qui a gagné : Céline la gentille interprète ou Céline la méchante interprète ?

Céline la gentille interprète

wynd

Céline la méchante interprète qui n’aime pas la boue

wynd
Un grand merci à Andy, qui a tout fait !