magenta
Je n’ai jamais eu autant de travail que depuis le début de la crise économique. C’est sans doute une coïncidence, mais depuis le début de l’année, j’enchaîne traduction sur traduction, à tel point que j’ai même dû oublier ma règle d’or : jamais le week-end tu ne travailleras. En ces temps incertains, je tiens à tirer le meilleur parti possible de la demande tant qu’elle est là, car tout peut très vite changer.
Je n’ai jamais autant frôlé le surmenage, et c’est pour cela que, quand des amis nous ont proposé de passer une semaine de vacances avec eux en Italie, j’ai sauté sur l’occasion de prendre un repos bien mérité. Si je continue sur ce rythme, il est inévitable que la qualité de mes traductions s’en ressente et je ne veux surtout pas décevoir mes clients.
J’étais en train de parler de l’Italie avec une amie prof d’histoire, qui est en train d’enseigner l’unification de l’Italie à ses élèves, quand elle m’a appris l’origine du mot magenta :

Le colorant à l’aniline appelé “magenta” a été découvert en 1860 et doit son nom à la bataille dans la ville italienne du même nom, où les Français et les Sardes ont vaincu les Autrichiens en 1859.

Dictionary.com

Je serai de retour dans une semaine, reposée et prête à reprendre du collier.
Photo de toner magenta de verseguru