Nous avons passé samedi dernier à faire une longue balade à partir de Gunnerside, dans le parc national des Yorkshire Dales. Notre guide nous a appris que ce nom vient du norrois « Gunner’s saetr » (Gunner’s slope), ce qui m’a rappelé le récent décès de Margaret Gelling, une experte dans le domaine de la toponymie, qui me fascine. J’adore la connexion créée par le langage entre un endroit et son passé, qui est particulièrement forte dans le Yorkshire, où les envahisseurs vikings ont partout laissé des traces de leur passage.
Sa théorie principale était que les toponymes anglais s’inspiraient des caractéristiques géographiques environnantes : elle les étudiait du point de vue non seulement de la langue, mais également de leurs contextes archéologiques et physiques. Son travail a porté sur trois comtés en particulier : Oxfordshire, Berkshire et Shropshire. Sa notice nécrologique dans l’Economist est passionnante.
Toponymes dans les Yorkshire Dales.
swaledale
Swaledale, près de Crackpot (Ancien anglais kraka, corbeau, and norrois Pot, en général une cavité ou trou profond, souvent dans le lit d’une rivière, mais dans le cas de Crackpot, ce mot désigne une fissure dans la roche calcaire)
muker
Swaledale, près de Muker (norrois Mjor-aker, champ long et étroit)