J’étais en train de bavarder avec mon ami Paul par messagerie instantanée quand il écrivit : « This could put the kibosh on our plan. » Je n’avais jamais entendu cette expression, et j’ai immédiatement pensé qu’elle devait être d’origine juive : kibosh m’a tout de suite rappelé shibboleth. J’avais tort.

836, kye-bosk, utilisé dans l’expression argotique « put the kibosh on », d’origine inconnue malgré de nombreuses spéculations. On dirait un mot yiddish, mais il semble remonter au vocabulaire argotique anglais du début du 19e siècle. Parmi les candidats possibles, l’irlandais caip bháis, caipín báis (« chapeau de la mort »), qui sembler faire référence au couvre-chef noir porté par les juges lorsqu’ils rendaient un verdict de peine de mort. D’autres sources y voyaient une méthode d’exécution macabre « employée par les forces britanniques contre les rebelles en 1798 » [Bernard Share, « Slanguage, A Dictionary of Irish Slang »].

Etymonline

La traduction française de cette expression pourrait être « Cela pourrait mettre notre plan en l’air ».