manifestoLes bavardages autour de la machine à café font partie des petits plaisirs du cotravail. C’est au cours d’une de ces conversations avec deux autres passionnées des mots que l’origine de manifesto s’est posée : en effet, tous les partis sont en train de sortir leurs programmes politiques en prévision des élections législatives au Royaume-Uni. Nos connaissances communes du latin suggéraient qu’il venait sans doute de manus (main), mais qu’en était-il de festo ? Aucune idée. Voici ce que nous dit l’Online Etymology Dictionary :

Fin du 14e siècle, « clairement révélé, » du latin manifestus « surpris en pleine action, parfaitement concevable, clair, évident », de manus « main » (voir manuel) + -festus « frappé » (deuxième partie d’« infester »).

Son but est donc de clarifier les positions d’un parti afin d’aider les électeurs à prendre leur décision. Tout comme on sait immédiatement qu’on s’est pris un coup au visage, le lecteur comprend sans l’ombre d’un doute les intentions d’un parti. La traduction française est manifeste. Ce mot est utilisé de la même manière en français qu’en anglais, notamment dans les domaines de la politiques, des arts et de la technologie.
Photo de Karl Marx et de Frederick Engels, auteurs du Manifeste du parti communiste, de Dunechaser