PuceIl est très rare que je connaisse la réponse aux questions d’un quiz anglais, et quand par miracle c’est le cas, c’est généralement parce qu’elles portent sur un mot français. C’est chouette, mais pas vraiment satisfaisant : pour une traductrice française, il n’y a aucun mérite à savoir que le mot anglais « puce » a été emprunté au français. Intriguée par ce glissement sémantique de l’insecte à la couleur, j’ai voulu savoir de quoi il en retournait. J’ai donc appris que ce mot désigne la couleur brun-rouge foncé car c’est celle de l’abdomen de cet insecte (ou d’une puce écrasée ou de crottes de puce, comme l’explique Wikipedia). J’ai aussi appris qu’il désigne la même couleur en français, mais uniquement dans le domaine de la mode, et que c’est une couleur populaire dans le mouvement gothique. Bien entendu, je savais que c’est un terme affectueux en français.

Etymonline

« Brun-rouge foncé », 1787, du mot français puce « couleur de puce ; puce », du latin pucilem (nominatif pulex) « puce ». Le fait qu’il évoque une couleur particulière semble témoigner de la proximité de nos ancêtres avec cet insecte.