Torticolis

11 janvier 2016

tartuffMercredi dernier, je me suis réveillée avec un torticolis (wry neck en anglais). Ce mot a été pour la première fois utilisé en français au 16e siècle par Rabelais dans son roman Pantagruel sous la forme tortycolly. Il vient de l'italien torti colli, pluriel de torto collo (du latin tortus « tordu » et collum « neck »), mot qui renvoie à un faux dévot, qui adopte cette posture ostentatoire pour marquer sa dévotion, comme le montre l'illustration sur la gauche ; il s'agit du Tartuffe de Molière, qui est peut-être le faux dévot le plus célèbre de la littérature française.

Et puis à l'occasion d'une soirée entre amis samedi, j'ai essayé de soutirer une consultation gratuite à une médecin (« C'est rien du tout, arrête de te plaindre », fut son diagnostic ; j'ai déjà évoqué la difficulté que nous autres Français et Françaises sensibles pouvons éprouver face à l'approche britannique de la santé, selon laquelle aucun soin n'est nécessaire tant qu'on n'est pas à l'agonie), et elle m'a appris que torticollis est aussi utilisé en anglais, mais surtout par les professionnels de la santé.

Bookmark and Share

Auteur : céline ; Date : 11 janvier 2016 | Commentaires (0)
Mots

I'm gonna fix your wagon

14 décembre 2015

maple syrup

Faut pas agacer une Canadienne, ou elle risque de se rebiffer avec une menace plutôt sinistre : I'm gonna fix your wagon ! (Je vais réparer ton chariot). C'est le genre d'expression qu'on comprend tout de suite, et qu'on suppose venir du temps où les Canadiens passaient leur temps à échapper aux griffes des ours et à survivre dans des températures glaciales sans chauffage central, pas à se taper dessus dans des patinoires avec des crosses et à produire du sirop d'érable en conserve (du sirop d'érable ? En conserve ? On aura tout vu).

Je n'ai jamais entendu cette expression au Royaume-Uni ; je pense que les Britanniques diraient par exemple I'm gonna sort you out, et en français, on pourrait la traduire par « Je vais te régler ton compte ». Pour une traductrice, il est plutôt plaisant que ces deux expressions contiennent aussi une menace cachée sous une promesse d'action positive.

Word Detective nous en dit plus sur l'origine de cette expression, qui est moins ancienne qu'on pourrait le croire :

(...) to fix someone's wagon est une phrase d'apparence tout à fait innocente, mais sous laquelle se cache une expression euphémique signifiant ‘régler définitivement un litige de manière extrêmement vigoureuse’ (‘She said her brother would fix my wagon, which he did; right here at the corner of my mouth I've still got a scar where he hit me,’ Truman Capote, 1951). Bizarrement, cette citation de 1951, tiré du roman « The Grass Harp » de Truman Capote est la première apparition de cette phrase sur un support imprimé. Si elle est vraiment aussi récente que cela, le wagon en question est donc sans doute un jouet d'enfant (comme le « petit chariot rouge » Radio Flyer, tràs populaire au 20e siècle aux États-Unis). Cette expression est donc issue de l'argot enfantin, ou, et c'est plus probable, il est possible qu'il s'agisse d'une référence sarcastique d'un adulte à la faiblesse perçue d'un adversaire (par ex. : « Alors comme ça, Tommy ne souhaite plus respecter notre accord ? Très bien, je vais lui réparer son petit chariot rouge »).

Radio Flyer and Hobbes

Hobbes dans un chariot Radio Flyer

Bookmark and Share

Ones and twos

16 novembre 2015

map

Jouer au golf, c'est génial : on passe du temps dans des endroits magnifiques et on apprend de nouvelles expressions. Récemment, après une partie, l'un des employés du golf, me voyant un peu perdue, m'a expliqué où se trouvait le vestiaire des femmes, et a ajouté que "the blower's over there for your ones and twos" (la soufflette est par là pour vos uns et deux). J'ai hoché la tête, comme si je comprenais ce qu'il racontait ; j'ai l'habitude de devoir naviguer à vue dans l'univers du golf. Ce n'est que lorsque je me suis retrouvée devant la soufflette que la solution m'est venue : "Shoes rime avec ones and twos!". C'était de l'argot rimé de Londres. J'étais toute fière.

(Au cas où vous vous demandiez à quoi ça ressemble, voici une soufflette)

map

L'argot rimé londonien a plusieurs expressions pour les shoes :

Scooby's (Scooby Doos)
St. Louis (St. Louis Blues)
Toms (Tom Cruise)
Churches (church pews)

Cockney Rhyming Slang

Bookmark and Share

Pakistan

26 août 2015

map

Après l’Iraq, le Pakistan. Saviez-vous qu’il s’agit d’un acronyme ?

Choudhry Rahmat Ali, partisan de l’indépendance du Pakistan, a utilisé pour la première fois cet acronyme dans son pamphlet Now or Never (« thirty million Muslim brethren who live in PAKSTAN »). Il est constitué des noms des cinq régions du nord du Raj britannique: Punjab, Afghania, Kashmir, Sind et Baloutchistan. La lettre i a été incorporée pour en faciliter la prononciation et former un nom correct et chargé de sens : sa signification littérale est « Pays des hommes purs » en ourdou et en persan. Il vient du mot pāk, qui signifie « pur » en persan et en pachto, tandis que le mot persan istān signifie « pays ».

Article de Wikipedia sur l'étymologie du mot Pakistan

Bookmark and Share

Auteur : céline ; Date : 26 août 2015 | Commentaires (0)
Mots

Irak ou Iraq ?

28 juillet 2015

map

Bonne question, soulevée pendant une discussion sur le legs de Tony Blair sur Facebook, qui ne sert finalement pas qu'à regarder des vidéos rigolotes de chatons.

En anglais, Iraq est beaucoup plus utilisé qu'Irak, orthographe préférée en français, y compris des poids lourds de l'édition que sont Le Monde et Le Monde Diplomatique. Étant plus habituée à l'orthographe française, je me suis demandé d'où venait ce q.

Il s'agit en fait d'une translittération romane indiquant une version différente du phonème /k/ en arabe, dont l'articulation vient du fond de la gorge (linguale glottale). Ni le français ni l'anglais n'ayant une lettre spécifique pour ce son, la translittération romane a recours au q pour signaler la présence d'un son légèrement différent ; c'est d'ailleurs pareil pour le nom Qatar. Voici comment جمهورية العراق, ou République d'Iraq, se prononce en arabe.

Alors, quelle lettre adopter ? En matière de toponymie, le français a l'habitude de triturer les noms étrangers, et q ou k, je continuerai à prononcer cette lettre /k/, mais un peu de cohérence me semble bienvenue, et j'imagine mal écrire Qatar Katar, alors je vais dorénavant épeler Iraq avec un q.

Bookmark and Share

Auteur : céline ; Date : 28 juillet 2015 | Commentaires (0)
Mots

Facturer des clients américains depuis le Royaume-Uni

23 juillet 2015

Central Park

Dites donc, j’ai une info utile (modérez votre enthousiasme : il s’agit de prélèvement obligatoire) à partager !

J’ai récemment acquis un nouveau client américain, qui m’a demandé de lui fournir un numéro d’identification de contribuable (taxpayer identification number ou TIN) et de remplir le formulaire W8-BEN-E pour prouver que ma compagnie n’est pas immatriculée aux États-Unis, à défaut de quoi il serait contraint de retenir 30% d’impôt applicable aux non-résidents sur mes factures. Hein ?

Le formulaire W8-BEN-E est disponible sur le site de l’Internal Revenue Service (IRS), et vu que j’ai commencé à avoir du mal à le remplir dès la question 5, j’ai demandé à un comptable de m’aider. Au cas où vous vous trouveriez dans la même situation, Naked Translations est une Limited Company immatriculée au Royaume-Uni, et la case à cocher était “Active NFFE” (non-financial foreign entity). Ça coule de source, non ? Le reste était relativement simple.

Je préfère toujours confier à des professionnels les tâches pour lesquelles je ne me sens pas qualifiée, mais si vous avez envie de naviguer les eaux troubles de l’IRS, ce document donne une explication claire du formulaire W8-BEN-E.

Ensuite, il ne vous reste plus qu’à l’envoyer à votre client, qui le mettra dans un coin au cas où l’IRS viendrait un jour à le réclamer.

La photo en illustration a été prise en mars, pendant les deux semaines que j’ai passées à New York dans les bureaux d’un autre client américain. Ce sont ces connexions américaines qui m’ont incitée à redémarrer ce blog. J’en parlerai dans un autre billet.

Bookmark and Share