Les interprètes sont souvent appelés « traducteurs », et pourtant il s’agit de deux activités radicalement différentes. La traduction se base sur un document, des heures de recherche et de peaufinage d’un texte absolument fidèle à l’original. Au silence et au travail de fourmi, l’interprétariat oppose une concentration intense pour bien saisir le propos d’un intervenant afin d’en régurgiter le contenu dans l’autre langue.

Je fais avant tout de l’interprétariat consécutif : une intervenante dit quelques phrases, puis s’arrête pour me laisser le temps de répéter ce qu’elle vient de dire, mais dans l’autre langue. Comme je travaille la plupart du temps seule, je vais de l’anglais au français et du français à l’anglais : au contraire de la traduction, la substance est ce qui compte le plus et les petites erreurs, qui sont pratiquement inévitables lorsqu’on s’exprime dans sa seconde langue avec tant de spontanéité, sont facilement pardonnées tant que la communication est efficace. J’adore faire l’interprète et servir de passerelle entre des personnes appartenant à deux cultures qui me sont si familières et que j’aime tant, et bien que cette activité me place dans une situation où il me serait facile a d’abuser de mon pouvoir, je m’en garde bien d’en abuser (la plupart du temps).

L’interprétariat peut être embarrassant, stressant, excitant, stimulant et amusant..

Voici certaines missions d’interprétariat que j’ai prises en charge au cours des dernières années :

  • Ateliers sur la gestion des déchets organisé par Vivendi Environment (consécutif)
  • Journée sur la préservation de l’environnement (consécutif)
  • Journée sur la préservation des pelouses calcaires (murmuré/simultané)
  • Réunion de deux jours sur l’interprétation des sites protégés (consécutif)
  • Réunion de deux jours sur le développement touristique (consécutif)
  • Présentation pour un appel d’offre sur les bibliothèques mobiles (consécutif)
  • Réunions trimestrielles du comité de pilotage d’un projet sur l’intendance environnementale (Interreg III, sur 5 ans) (consécutif et murmuré/simultané)
  • Visite de centres d’enfouissement techniques (CET), centres de tri, déchetteries et incinérateurs dans le cadre d’un projet transfrontalier sur la réduction des déchets dans l’East Sussex et la région de Rouen (Interreg III, sur 3 ans) (consecutive and whispered/simultaneous)
  • Journée de formation pour les directeurs de la formation d’Unilever (consécutif)
  • Journée de formation pour les directeurs marketing de Calvin Klein (murmuré/simultané)
  • Journée de négociations entre partenaires commerciaux (consécutif)
  • Conférence téléphonique entre avocat et plaignant dans une affaire d’enlèvement d’enfant (consécutif)
  • Trois entretiens entre un psychiatre et un client dans le cadre d’un rapport psychiatrique (consécutif)
  • Réunion d’une journée sur la protection du littoral de la Manche (simultané, murmuré)
  • Réunion d’une demi-journée sur la rénovation/amélioration d’églises (consécutif)
  • Visite d’une journée d’un groupe d’agriculteurs sur le thème de la diversification de leur activité (consécutif)
  • Réunion d’affaires entre un fabricant de produits et son distributeur (consécutif)
  • Visite d’un centre d’enfouissement technique et d’un centre de traitement des lixiviats pour des directeurs de CET (consécutif)
  • Visite d’une ferme éolienne en mer (consécutif)
  • Lancement d’un projet Interreg IV (consécutif)
  • Semaine de formation sur la gestion des déchets (consécutif)
  • Parlement des jeunes sur le changement climatique (simultané)
  • Atelier de définition de l’image de marque de circuits de cyclotourisme (simultané)