Ah, les joies du sous-titrage des Pierrafeu, des Simpsons et autres comédies ! On s’amuse beaucoup, mais ils contiennent énormément d’expressions idiomatiques qui peuvent poser problème.
Par exemple, dans un épisode sur lequel j’ai travaillé cette semaine, Fred dit à Délima qu’il ne s’est pas engagé dans l’armée mais qu’il aide des scouts (d’où l’uniforme qu’il porte). Délima lui dit alors : “I thought for a minute the Army had gotten to the bottom of the barrel.” La traduction littérale de cette phrase pourrait être : “J’ai pensé un moment que l’Armée était arrivée au fond du tonneau.” Elle utilise ici une expression anglaise très connue qu’il convient de ne pas prendre littéralement. On l’utilise pour décrire une situation où une personne a tellement épuisé ses ressources qu’elle est arrivée au fond d’un tonneau imaginaire.
Il n’existe pas d’expression commune similaire en français exprimant l’idée qu’après avoir passé en revue toutes ses options, il ne nous reste que les plus indésirables et qu’il faut bien s’en accommoder, à contre-cœur. J’ai donc opté pour une expression au sens équivalent : “J’ai pensé un moment que l’armée devait vraiment être désespérée”. Il est dommage de ne pas pouvoir donner une expression idiomatique aussi visuelle que celle du texte source, mais au moins le message passe bien et Délima exprime toujours avec humour sa surprise à l’idée que l’armée ait accepté Fred dans ses rangs.

De | 2016-10-18T15:52:24+00:00 3 décembre 2003|Expressions idiomatiques|4 Comments

À propos de l'auteur:

Celine
Je m’appelle Céline Graciet et j’offre mes services de traduction de l’anglais au français à différents clients travaillant dans des secteurs variés. En 2003, j’ai lancé un blog abordant des sujets variés : les langues, la traduction, l’anglais, le français et tout ce qui touche au secteur de la traduction et à la vie d’une traductrice.

4 Réaction

  1. Ivan Favennec janvier 31, 2004 à 12:09

    Céline,
    Je vous suggère l’expression:”raccler les fonds de tirroirs” qui me semble plus proche de la traduction.
    Je viens de vous découvrir sur internet et j’en suis ravi.
    Ivan

  2. Céline janvier 31, 2004 à 1:13

    Mais bien sûr !! Merci beaucoup Ivan, cette expression m’avait complètement échappé.

  3. Jean-Paul juin 6, 2005 à 11:37

    I thought for a minute the Army had gotten to the bottom of the barrel.
    J’ai cru, un instant, que l’armée recrutait vraiment n’importe qui. [qu’on recrutait vraiment n’importe qui dans l’armée]

  4. jean-paul juin 6, 2005 à 1:23

    “racler les fonds de tiroirs” est généralement utilisé dans un contexte financier:
    Loc. fig., fam. Racler les tiroirs, les fonds de tiroirs. Rassembler tout l’argent disponible, recourir à ses dernières économies. Ma mère avait pas dit les sommes que ça coûterait au ménage pour m’équiper… de pied en cap… C’était un total fabuleux par rapport à nos moyens… On a raclé les fonds de tiroirs (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 353).

Les commentaires sont fermés.