Merci à Caroline de m’avoir envoyé un article de CNN sur dude. En voici un extrait :

Scott Kiesling, qui admet avoir utilisé dude quand il était étudiant, affirme que ce petit mot peut être utilisé de différentes façons : pour se saluer (“What’s up, dude?”), en qualité d’exclamation (“Whoa, dude!”), pour exprimer sa sympathie (“Dude, I’m so sorry.”), sa supériorité (“That’s so lame, dude.”), son accord, sa surprise et son dégoût (“Dude.”).

Dans l’édition d’automne d’American Speech, Kiesling affirme que ce mot tire sa force de ce qu’il appelle la “solidarité cool” ; une familiarité naturelle sans être trop intime.
La “solidarité cool” est particulièrement importante aux yeux des jeunes hommes, que la société pousse à être proches d’autres jeunes hommes, tout en conservant une certaine mesure pour qu’on ne pense pas qu’ils sont homosexuels.

Language Log a beaucoup de choses intéressantes à dire sur le sujet : cliquez ici, ici, ici et ici.

Il m’arrive de rencontrer dude en sous-titrant des films ou feuilletons américains, et je choisis souvent de ne pas le traduire. Je ne pense pas qu’il existe un équivalent satisfaisant en français. Les meilleures solutions qui me viennent à l’esprit, selon le contexte, sont mon pote ou mon vieux. Cependant, ces deux expressions ne sont pas aussi souples, du point de vue de leur signification, que dude, que l’on peut utiliser pour exprimer une variété d’émotions. Pour commencer, on ne peut pas les utiliser seules ; elles se trouvent en général à la fin d’une phrase : Ça va, mon pote ? ou Tu veux aller boire un coup, mon vieux ?, par exemple.

Il est arrivé qu’un relecteur insère un mec dans ma traduction. Je ne suis pas du tout d’accord avec ce choix. Je sais bien que c’est le mot donné par la plupart des dictionnaires anglais-français, mais cela ne me semble pas naturel et d’ailleurs, je n’ai jamais entendu un(e) Français(e) utiliser mec dans le même sens que dude. Comme je n’ai jamais rencontré ce mot que dans mes travaux de sous-titrage, je n’hésite pas à ne pas le traduire quand il fait partie d’une phrase ; il est déjà assez difficile de transmettre les informations cruciales dans l’espace limité accordé pour les sous-titres. En outre, dude indique souvent un certain niveau de familiarité entre les personnes, ce qui se perçoit également à l’écran. Quand il est utilisé seul pour exprimer une émotion, je choisis une interjection équivalente en français : par exemple, Ça alors ! pour exprimer la surprise, Tu plaisantes ? pour exprimer l’incrédulité, etc.

De | 2016-10-18T15:51:34+00:00 13 décembre 2004|Mots|9 Comments

À propos de l'auteur:

Celine
Je m’appelle Céline Graciet et j’offre mes services de traduction de l’anglais au français à différents clients travaillant dans des secteurs variés. En 2003, j’ai lancé un blog abordant des sujets variés : les langues, la traduction, l’anglais, le français et tout ce qui touche au secteur de la traduction et à la vie d’une traductrice.

9 Réaction

  1. Nassira décembre 14, 2004 à 7:16

    Re: mec pour dude …
    Comme locutrice native du dialecte de dude, j’identifie deux catégories de dude, appellons-les “dude (trad)” et “dude (ext)”.
    La première sorte de dude, l’usage traditionnel, est simplement un nom commun et non pas une forme d’adresse:
    (1a) He’s an okay dude.
    On peut (je pense) remplacer “dude (trad)” par mec:
    (1b) C’est un bon mec.
    Plus ou moins, non?
    (Au fait, moi je dirais plutôt:
    (1c) C’est un bon gars.
    ou
    (1d) C’est un gars correct.
    … mais c’est parce “mec” ne se dit pas à Montréal! ;c) )
    Mais – en ce qui concerne “dude (ext),” l’extension de sens/d’usage dont parlent Kiesling et al …. ouaaais, “mec” me semble assez bizarre comme remplacement:
    (2a) Dude, I can’t believe it!
    (2b) *Mec, j’en reviens pas!
    ou même
    (2c) ?Mon mec, j’en reviens pas!
    Nope, pas vraiment. Et c’est ça qui arrive quand on oublie qu’un mot peut avoir deux significations (ou plus) ainsi que deux ensembles de proprietés de combinatoire. Silly proofreaders.

  2. céline décembre 14, 2004 à 8:28

    Très bonne analyse, tout à fait d’accord !

  3. Jens décembre 16, 2004 à 11:30

    Je pense que “mec” est en fait utilisé dans le sense de dude(ext). Pas forcément avec les mêmes connotations, mais de manière similaire.
    Pour confirmer, j’ai fait une petite recherche google pour {“oh, mec!”} qui livre p.ex.: “Oh mec, c’est hard quand même. N’y a-t-il vraiment rien que tu ne respecte finalement ?” (http://www.thedissidentfrogman.com/bureau/000148.html)
    ou encore “Oh mec on a la même couleur” dans la chanson “Walad b’ladi” de K-Maro.

  4. céline décembre 16, 2004 à 3:10

    Jens, ne penses-tu pas que cette utilisation de “mec” est assez récente et qu’elle peut être imputée au “dude” améridain ?

  5. Nicolas février 15, 2006 à 8:45

    Bonjour, j’ai lu avec interêt cette section et effectivement je ne trouve pas d’équivalent universellement français pour le traduire. En revanche en patois du Nord ou en Belge il y a le terme “biloute” très usité qui il me semble colle tout à fait à la définition recherchée. Ce qu’il y a d’amusant c’est qu’à la base c’est un mot grivois puisqu’il ne désigne ni plus ni moins que la bite, néanmoins il prend un côté très affectif et amical dans la désignation d’un pote. Litéralement “Hey Dude !” et “Hé Biloute !” s’équivalent à merveille, quoique je pense que biloute ait un côté encore plus amical, copain de bar, pote sur lequel on peut compter, ou farfelu de service, que dude qui à mon sens est légèrement plus neutre et plus cool attitude. Malheureusement je crains que ce mot n’ait qu’une portée territoriale très restreinte, ce qui est dommage car peu utilisable en traduction professionnelle, néanmoins c’était ma contribution ch’ti mi-esque à ce site :o)

  6. dude avril 21, 2006 à 1:18

    bonjour,
    des explications qui mon étaient données lorsque j’était au Texas et où j’ai été affublé de ce surnom, un ‘dude’ est à l’origine un ‘Pied bleu’ (voir Luky Luke, ‘le pied bleu’ pour les plus cultivé).
    Ce nom est rentré dans différentes expressions, dont la très prisé “What’s up, dude?” où on peut effectivement le traduire par ‘mec’, ‘gars’, un peu comme le ‘hombre’ espagnol ou ‘tio’ catalan.
    bonne journée

  7. dude avril 21, 2006 à 1:22

    sinon, le lien ci-dessous donne d’autres explications:
    http://en.wikipedia.org/wiki/Dude

  8. yann mai 16, 2006 à 11:54

    Peut-être ce qui est intéressant avec un mot comme “dude” c’est son caractère nomade. C’est un mot qui ne cesse de passer d’un groupe social à un autre. Synonyme de “dandy” ou “fop” il est plutôt britannique et désuet. Dans bien d’autres sens il est très marqué américain : par exemple le gogo de touriste newyorkais qui passe ses vacances à la ferme dans l’ouest. On le retrouve très confiné chez les varappeurs, et chez les ornithologues. C’est aussi le “dude” des surfeurs californiens, du Film Easy Rider et de la Generation X. Plus tard ce sera le “dude” des Tortues Ninja, sans parler du “dude” de la communauté noire (cf le film ‘Blacula’) où il désigne aussi bien un homme qu’une femme. Par contre, hors cette communauté là, on a bien l’impression que partout ailleurs aux States il est strictement réservé aux hétérosexuels. Deux autres remarques pour finir : a) c’est quoi le féminin? On a vu “dudie”, “dudette” et “dudine”, mais franchement c’est quand même “dude” qui l’emporte. b) j’aime bien aussi les ambiguités situationnelles de l’exclamation “dude” : 1. Y’a quelqu’un? 2. fais gaffe 3. putaaaiiiin! avec une prononciation à la Tommy Chong 4. ça pour ça j’suis d’accord 5. pas de problème! ça roule… etc.

  9. roland juillet 23, 2006 à 8:55

    Dude, je voyais ça comme les “mon p’tit gars” “mon pote” “ma poule”… dont on ponctue chez nous parfois les interjections amicales.
    Et puis on ne serait pas complet si on oubliait de citer le magnifique tube ” All the young dudes” écrit par David Bowie en 1972 pour le groupe Mott The Hoople (Bowie le reprend sur scène aujourd’hui encore assez régulièrement)…qui sera adopté à l’époque comme hymne par la communauté gay… Encore une connotation sous-jacente au mot “dude” ? Amicalement à tous.

Les commentaires sont fermés.