Bien utilisé, Google est évidemment un outil extrêmement précieux. Hier, j’ai dû traduire le mot “cornrow”. Je n’avais aucune idée de ce que c’était, il n’était dans aucun de mes dictionnaires et le contexte ne me donnait aucun indice. J’ai donc tapé “cornrow” dans Google, espérant trouver une photo ou une explication (j’ai réglé les paramètres de Google de façon à ce qu’il ne recherche que les pages écrites en français ; j’ai donc plus de chances d’obtenir une traduction directe). J’ai trouvé plusieurs pages contenant des photos montrant des tresses très serrées contre la tête. J’ai donc tapé “cornrow + tresses” dans Google et j’ai fini sur une page qui décrivait ce genre de coiffure de la façon suivante : tresses plaquées. Histoire d’avoir l’esprit tranquille, j’ai tapé “tresses plaquées” et j’ai obtenu confirmation qu’il s’agissait bien de la traduction de “cornrow”. J’étais plutôt contente de moi et d’une enquête rondement menée !

De | 2016-06-08T10:49:57+00:00 27 juillet 2004|La traduction freelance|Commentaires fermés sur Google en tant qu’outil de travail 2

À propos de l'auteur:

Celine
Je m’appelle Céline Graciet et j’offre mes services de traduction de l’anglais au français à différents clients travaillant dans des secteurs variés. En 2003, j’ai lancé un blog abordant des sujets variés : les langues, la traduction, l’anglais, le français et tout ce qui touche au secteur de la traduction et à la vie d’une traductrice.