Aujourd’hui, un petit cadeau pour vous : une de mes expressions préférées, même si elle n’est pas tellement répandue (1 résultat avec Google). En outre, je ne connais personne qui l’utilise à part ma mère. Enfin, pour en tirer le maximum, dites-la d’un ton mi-soupçonneux, mi-accusateur tout en plissant les yeux, en penchant la tête sur le côté et en pinçant les lèvres. C’est comme ça que ma mère l’utilise, en général après que j’ai nié avec la plus grande véhémence toute responsabilité dans la mystérieuse disparition du dernier morceau d’Étorki de son magasin.

De | 2016-10-18T15:52:04+00:00 2 avril 2004|Expressions idiomatiques|1 commentaire

À propos de l'auteur:

Celine
Je m’appelle Céline Graciet et j’offre mes services de traduction de l’anglais au français à différents clients travaillant dans des secteurs variés. En 2003, j’ai lancé un blog abordant des sujets variés : les langues, la traduction, l’anglais, le français et tout ce qui touche au secteur de la traduction et à la vie d’une traductrice.

Un commentaire

  1. Boutinon Anne avril 4, 2004 à 9:29

    “je te connais comme si je t’avais faite” c’est l’expression que je connais…
    Mais la votre je l’ai entendue cette semaine dans une émission télévisée québécoise “Savez-vous pourquoi l’homme a un nombril ? Parce que Dieu en le tricotant a laché une maille !”

Les commentaires sont fermés.