Grâce à LanguageHat, j’ai maintenant la réponse à une question qui me turlupinait depuis longtemps. Pourquoi, selon vous, les journalistes et politiques appellent-ils Saddam Hussein “Saddam” ? J’ai toujours trouvé cela incongru, tout comme il serait complètement déplacé d’appeler Tony Blair “Tony” et Jacques Chirac “Jacques” lors du 20 h.
Apparemment, cela est dû à plusieurs raisons : “Hussein” est le prénom de son père, et il pourrait donc être trompeur de l’appeler ainsi, tandis que tout le monde sait qui est “Saddam”. En fait, il s’appelait autrefois Saddam Hussein al-Majid al-Tikriti (“Saddam, fils de Hussein al-Majid, membre de la tribu al-Tikriti”). Cependant, quand le parti Baas est arrivé au pouvoir en 1968, il a interdit aux Irakiens d’utiliser le nom associé à leur tribu, pour montrer qu’ils obéissaient à présent à l’État et au Président, et non plus au chef de leur tribu. C’est ainsi que l’ex-Président irakien est devenu “Saddam Hussein”. Pour une explication complète, cliquez ici.
J’ai particulièrement apprécié l’analyse de la prononciation de son nom (ma traduction) :

Certains critiques affirment que la Maison Blanche a tout fait pour mal prononcer son nom. Ils accusent certains de le prononcer “SOD-eum”, version qui rappelle étrangement le nom de la cité biblique à la réputation douteuse. Ils affirment également qu’une autre version, “SAD-eum”, très utilisée par le père de George W. Bush au début des années 90, est au centre d’une conspiration visant à en modifier la signification en arabe. Les universitaires indiquent que porter l’accent sur la première syllabe fait que “celui qui confronte” [Saddam en arabe, prononcé correctement] devient “mendiant aux pieds nus”.
Après avoir étudié la question, Susan Butler, éditrice du dictionnaire australien Macquarie, a fait le commentaire suivant : “C’est une théorie fascinante, mais je me demande si le premier Président Bush connaissait assez bien l’arabe pour se rendre compte de tout cela.”

De | 2016-06-08T10:49:15+00:00 21 juillet 2004|Mots|1 commentaire

À propos de l'auteur:

Celine

Je m’appelle Céline Graciet et j’offre mes services de traduction de l’anglais au français à différents clients travaillant dans des secteurs variés. En 2003, j’ai lancé un blog abordant des sujets variés : les langues, la traduction, l’anglais, le français et tout ce qui touche au secteur de la traduction et à la vie d’une traductrice.

Un commentaire

  1. Ali Baba juillet 27, 2004 à 12:57

    Il y a aussi (et surtout ?) le fait que les Irakiens eux-mêmes appell(ai)ent leur Président par son prénom.

Les commentaires sont fermés.