Béné m’a posé la question suivante dans les commentaires :
“Dans un texte, j’ai “Dutch treat” et “Dutch courage” à traduire en français. Y’a-t-il des expressions qui me permettraient de garder les jeux de mots avec la nationalité?”
Ces deux expressions illustrent parfaitement l’un des principes fondamentaux de la traduction : il ne faut jamais s’arrêter aux mots, l’important c’est de se concentrer sur le message qu’ils communiquent.
Le grand nombre d’expressions désobligeantes utilisant “Dutch” (hollandais) en anglais s’explique par les difficiles relations entre l’Angleterre et les Pays-Bas de 1652 à 1784, période durant laquelle les deux pays se sont livré quatre guerres. Cela explique la mauvaise réputation des Hollandais à l’époque, censés être poltrons (Dutch courage = courage puisé au fond de la bouteille) et près de leurs sous (Dutch treat ou Going Dutch = partager l’addition).
Le poids de l’histoire sur la langue explique pourquoi il est difficile et même impossible de trouver des équivalents directs en français. Ce n’est pas parce que les Anglais ont décidé d’avilir les Hollandais par l’intermédiaire d’expressions que les Français ont fait de même avec leurs nombreux ennemis. C’est pourquoi dans ce cas, l’option la plus sûre et la plus précise est sans doute de les paraphraser, autrement dit, d’expliciter leur signification sans y faire allusion. Je ne tenterai pas de donner une traduction sans contexte, mais il serait vraiment intéressant de savoir quel a été ton choix final, Béné. Je me demande aussi si les Hollandais ont également des expressions reflétant leur histoire tumultueuse avec les Anglais…

De | 2016-06-08T11:26:09+00:00 14 février 2005|Expressions idiomatiques|5 Comments

À propos de l'auteur:

Celine
Je m’appelle Céline Graciet et j’offre mes services de traduction de l’anglais au français à différents clients travaillant dans des secteurs variés. En 2003, j’ai lancé un blog abordant des sujets variés : les langues, la traduction, l’anglais, le français et tout ce qui touche au secteur de la traduction et à la vie d’une traductrice.

5 Réaction

  1. Béné février 15, 2005 à 10:18

    J’ai finalement choisi de laisser ces expressions en anglais et de les expliciter entre parenthèses puisque le texte portait sur le politiquement correct et les nationalités ou groupes ethniques. Je ne pouvais donc pas me permettre de ne mettre que l’explication.
    Mais je vous tiendrai au courant de la façon dont mon prof l’aura traduit.

  2. Claude février 16, 2005 à 1:09

    Un coup d’oeil à World Wide Words apporte encore quelques précisions sur le sujet

  3. Claude février 16, 2005 à 1:20

    J’ai essayé de faire apparaître un lien dans mon message précédent, mais ça n’a pas marché. Donc le voici.
    http://www.worldwidewords.org/qa/qa-dut1.htm
    Désolée de commenter deux fois!

  4. Béné février 18, 2005 à 8:56

    J’ai eu la correction de ma traduction aujourd’hui. Le professeur a choisi la même solution que moi, à savoir laisser “Dutch courage” et “Dutch treat” en anglais, tout en donnant une explication entre parenthèses.
    Cependant, son explication pour “Dutch treat” ne me satisfait pas. Il a en effet mis: “addition à la hollandaise”. Je pense que si un français lit le texte traduit sans connaître l’expression anglaise, il ne comprendra certainement pas de quoi il s’agit.
    Qu’en pensez-vous?

  5. Peter février 18, 2005 à 9:59

    Je suis néerlandais et je crois que chez nous, on a oublié les guerres anglaises. A l’ecole, on apprend des choses sur la guerre de liberté (1568-1648, contre l’Espagne et la guerre contre Napoleon. Egalement, on parle toujours des deux guerres mondiale du dernier siecle.
    En fait, on fait toujours des blagues sur les Allemands (‘Redonnez moi le vélo de mon grand-pere’) et sur les Belges. Mais je crois qu’il n’y a pas des blagues, ni des expressions sur les anglais.
    .

Les commentaires sont fermés.