Il est un peu ironique d’aborder en ce moment le sujet des périodes creuses au travail et la manière de garantir qu’elles seront aussi brèves que possible. En effet, cela fait trois semaines que je refuse du travail pratiquement tous les jours (d’où des billets de plus en plus rares), mais cela fait longtemps que j’ai envie d’en parler.
Au lieu de m’inquiéter, j’essaie d’utiliser efficacement mon temps libre, même si je me contente de passer quelques moments confortables avec un bon livre ou d’aller à la plage faire un peu de bronzette. Après tout, l’un des avantages principaux qu’on a à être à son compte est bien d’être libre de faire ce qu’on veut, et quelques jours de détente par-ci par-là rendent plus supportables les coups de bourre à dix heures de travail par jour.
J’essaie également de faire un peu de marketing, principalement par l’intermédiaire de ce site Web. Il exige énormément de travail, mais il en vaut vraiment la peine : j’ai obtenu d’excellents clients qui m’ont trouvée après avoir tapé « French translator » ou « French translation » (les deux phrases de recherche les plus courantes selon mes statistiques, la troisième étant лещен ; quelqu’un pourrait-il m’éclairer à son sujet ?). J’ai aussi commencé à utiliser Google Adwords le mois dernier, ce qui a mené à une augmentation de 25% du trafic de mon site et à plusieurs demandes d’information. Pour l’instant, aucun contrat notable, vu que mes clients réguliers me tiennent très occupée en ce moment, mais je suis certaine que cela va payer tôt ou tard ; j’ai déjà dû refuser deux projets très alléchants proposés par de nouveaux clients intéressants qui m’ont trouvée grâce à l’une de mes petites annonces. Il ne me reste qu’à espérer qu’ils me contacteront à nouveau quand j’aurai moins de travail…

De | 2016-10-18T15:50:52+00:00 16 août 2005|La traduction freelance|4 Comments

À propos de l'auteur:

Celine
Je m’appelle Céline Graciet et j’offre mes services de traduction de l’anglais au français à différents clients travaillant dans des secteurs variés. En 2003, j’ai lancé un blog abordant des sujets variés : les langues, la traduction, l’anglais, le français et tout ce qui touche au secteur de la traduction et à la vie d’une traductrice.

4 Réaction

  1. jean-luc août 16, 2005 à 10:01

    t’as du bol de refuser des offres! moi, après avoir bossé pour E.N.I. je trouve plus rien…

  2. céline août 17, 2005 à 9:46

    C’est pas vraiment du bol, j’aurais préféré recevoir ces offres en juillet, quand je me tournais les pouces !

  3. Joee août 17, 2005 à 10:43

    Savoir s`organiser et accepter les offres.
    Tu as réussi á te faire connaitre.
    Moi, c est le calme complet et ce depuis quelques mois. Traductrice Fran/Italien, option anglais – pas une seule boite ne m“a encore contacté!!!
    Devrais-je envisager de changer de métier ???

  4. céline août 17, 2005 à 10:49

    Bien sûr que non Joee, mais tu devrais peut-être penser à réviser ta stratégie, te faire connaître comme tu dis en participant à des sites de traduction, en faisant des traductions bénévoles, en développant ton site Web… il y a tellement de concurrence dans le monde de la traduction qu’il n’est pas étonnant qu’on rame tous à un moment ou à un autre, mais il ne faut pas désespérer. Le monde a besoin de traductions, et si on est vraiment bon, on aura besoin de nous, il suffit de persévérer et de se vendre à fond. Bon courage !

Les commentaires sont fermés.