1. Portrait de profil exécuté en suivant l’ombre projetée par un visage.
2. Forme qui se profile en noir sur un fond clair.
3. Allure ou ligne générale d’une personne.
(Petit Robert)
Le nom de silhouette a été donné aux portraits-ombres en référence à Étienne de Silhouette, ministre des finances français en 1757, qui prit des mesures restrictives peu appréciées et qui s’adonnait à l’art du découpage, à la mode dès 1730 en France.
C’est fou ce qu’on apprend en regardant une émission sur les antiquités.

De | 2016-10-18T15:50:49+00:00 12 septembre 2005|Mots|9 Comments

À propos de l'auteur:

Celine
Je m’appelle Céline Graciet et j’offre mes services de traduction de l’anglais au français à différents clients travaillant dans des secteurs variés. En 2003, j’ai lancé un blog abordant des sujets variés : les langues, la traduction, l’anglais, le français et tout ce qui touche au secteur de la traduction et à la vie d’une traductrice.

9 Réaction

  1. jean-paul septembre 12, 2005 à 3:36

    Oui, c’est comme le Docteur GUILLOTIN qui nous a laissé sa charmante GUILLOTINE!
    Le 28 novembre 1789, le docteur Joseph Guillotin présente aux députés de l’Assemblée constituante une machine destinée à la décapitation des condamnés et conçue par le chirurgien Antoine Louis, secrétaire perpétuel de l’Académie de chirurgie.
    La machine est d’abord appelée «louisette» ou «louison». Puis, les journalistes parlementaires, mécontents du docteur Guillotin qui, à l’Assemblée, en sa qualité de questeur, leur demandait de bien se tenir, la baptiseront «guillotine», non sans s’attirer les protestations de l’intéressé.

  2. jean Veronis septembre 12, 2005 à 5:20

    Et le préfet Eugène Poubelle, qui a interdit aux Parisiens de jeter les ordures directement la la rue en 1883 et les a obligé à les mettre dans des boîtes…
    Il y a des villes (comme Aix-en-Provence), où on n’y est pas encore tout à fait, cent ans après. Ca fait la joie des chiens!

  3. jean-paul septembre 13, 2005 à 5:52

    Voici la liste complète des noms PROPRES devenus noms COMMUNS:
    AL-KHOWARIZMI : Mohamed Ibn Mussa al-Khowarismi (Algorismi) (750-850) mathématicien d’origine persane inventeur de l’algèbre et celui qui a introduit en Europe les chiffres arabes et la numération décimale – l’algorithme – suite finie d’opérations élémentaires constituant un schéma de calcul ou de résolution d’un problème.
    AMPERE : André-Marie, mathématicien et physicien lyonnais (1775-1836) – l’ampère – unité de mesure d’intensité de courant électrique.
    ANKARA : Dès le XVIIIè siècle, on parlait d’un chat d’angora – originaire de la ville d’Angora appelée aujourd’hui Ankara.
    BAEKELAND : Léo Hendrick (1863-1944) chimiste belge – la bakélite – résine synthétique inventée en 1906.
    BARÊME : François Barême (140-1703), mathématicien français qui a publié un des premiers manuels pratiques de comptabilité “Les comptes faits du grand commerce”.
    BAYONNE : La baïonnette : Arme fabriquée à l’origine dans la ville de Bayonne. Aux XVIIè et XVIIIè siècles, les fantassins qui étaient armés de baïonnettes étaient appelés Baïonniers.
    BECHAMEL : Louis de – maître d’hôtel de Louis XIV – la béchamel – sauce blanche composée d’un roux blanc additionné de lait.
    BEGON : Michel de – intendant de Saint-Domingue au XVIIIème siècle – le bégonia – plante originaire de l’Amérique du Sud.
    BRAILLE : Louis (1809-1852) inventeur de cet alphabet – le braille – écriture en relief à l’usage des non-voyants.
    CAMELLI : Religieux qui l’importa d’Extrême-Orient à la fin du XVIIème siècle – le camélia – arbrisseau ou fleur de cet arbrisseau originaire d’Asie.
    CARDANO : Géralamo (1501-1576) inventeur italien qui imagina ce procédé – le cardan – mécanisme permettant le déplacement dans toutes les directions de deux arbres dont les axes sont concourants.
    CARTER : J.H. – inventeur anglais du procédé – le carter – enveloppe protectrice des organes d’un mécanisme.
    CHAUVIN : Nicolas – soldat de l’empire dont le patriotisme fut mis en scène dans “La cocarde Tricolore” en 1831 – le chauvin – manifestant un patriotisme excessif.
    CLEMENT : Abbé qui mit au point en Algérie au début du XXème siècle cet hybride – La clémentine – fruit voisin de la mandarine.
    COLT : Samuel (1814-1862) ingénieur américain qui inventa ce revolver au XIXème siècle
    le colt – revolver.
    DAHL : Andreas – botaniste suédois élève de von L’inné – le dahlia – plante originaire du Mexique.
    DIESEL : Rudolf (1858-1913) ingénieur allemand qui mit au point ce moteur – le diesel – moteur à combustion ou véhicule équipé d’un tel moteur.
    DOBER : employé de la fourrière qui mit au point une race nouvelle de chiens avec les animaux qu’il aurait dû tuer – le doberman – chien de garde au poil ras et dur.
    DOM JUAN : Héros d’une pièce de Molière – un don juan – séducteur sans scrupule.
    DON QUIJOTE : Héros de Crevantes – un don quichotte – défenseur des opprimés qui lutte parfois contre des chimères.
    DULCINEE : personne aimée de Don Quichotte – une dulcinée – femme qui inspire une passion romanesque.
    FIGARO : Barbier dans la pièce de Beaumarchais “Le Barbier de Séville” – un figaro – terme familier pour désigner un coiffeur.
    GARDEN : Alexander – botaniste écossais du XVIIIème siècle – le gardénia – arbuste exotique.
    GAVROCHE : personnage des Misérables de Victor Hugo – un gavroche – gamin de Paris.
    GIBUS : nom de l’inventeur du chapeau – le gibus – chapeau claque.
    GODILLOT : Alexis – fournisseur des armées en 1870. A l’origine, le godillot était une chaussure militaire – le godillot – grosse chaussure.
    GOGO : personnage de la comédie de Frédérick Lemaître : Macaire – un gogo – désigne une personne crédule, facile à tromper.
    GUILLOTIN : Joseph (1738-1814) médecin qui proposa devant l’Assemblée nationale l’utilisation d’une machine afin d’abréger les souffrances des condamnés. L’inventeur de cette machine est le docteur Louis. – la guillotine – instrument qui servait à décapiter les condamnés.
    HARPAGON : personnage de Molière dans L’avare – un harpargon – personne avare.
    HORTENSE : épouse de l’horloger Lepaute dont Commerson donna le prénom à un arbrisseau ornemental au XVIIIème siècle – l’hortensia – arbrisseau d’extrême-Orient à fleurs blanches, roses ou bleues.
    JUDAS : apôtre qui livra Jésus aux Romains – un judas – personne qui trahit ou ouverture pratiquée dans une porte pour épier sans être vu.
    LAIUS : père d’Œdipe. Le sujet du concours d’entrée à l’école polytechnique en 1804 était “Le discours de Laïus” – un laïus- allocution, discours.
    LANDAU : ville d’Allemagne où elle fut fabriquée à ses débuts – le landau : voiture à capote formée de deux soufflets pliants en vogue au XIXème siècle.
    LA VALLIERE : favorite de Louis XIV qui mit à l’honneur à Versailles une cravate – la lavallière – cravate souple nouée en deux boucles larges.
    LIMOGES : ville de France où furent envoyés des officiers incapables au début de la guerre 14-18 – réputée également pour sa porcelaine – limoger – priver un officier, un fonctionnaire de son emploi par révocation.
    MaCADAM : John London (1756-1836) ingénieur écossais qui mit au point le procédé – le macadam – revêtement de chaussée.
    MAGNOL : Pierre – botaniste français (1638-1715) – le magnolia – arbre à grandes fleurs blanches.
    MANSART : architecte sous Louis XIV (1646-1708) – la mansarde – pièce aménagée dans un comble.
    MASSIQUOT : Guillaume (1797-1708) inventeur de la machine – le massicot – machine à rogner le papier.
    MATAMORE : personnage de la comédie espagnole (tueur de Maures) – un matamore – faux brave, fanfaron.
    MAUSOLE : 377-353 av JC – dont le tombeaux était l’une des sept merveilles du monde. – Le mausolée – monument funéraire de grande dimension à l’architecture somptueuse.
    MECENE : Mecenas était ministre d’Auguste, protecteur des arts – un mécène – celui qui par goût des arts facilite leur diffusion grâce à des dons.
    MORSE : Samuel (1791-1872) inventeur du système – le morse – système de télégraphie basé sur des traits et des points.
    NEWTON : Isaac – mathématicien, physicien, astronome anglais (1642-1727) – le newton – unité de mesure de force.
    OHM : Georg , physicien allemand (1789-1854). Il a découvert en 1827 les lois fondamentales des courants électriques – l’ohm – unité de mesure de force.
    OLIBRIUS : empereur romain du Vème siècle connu pour sa vanité – un olibrius – fanfaron qui se fait remarquer par son langage, sa tenue.
    PANTALONE : personnage de la Comedia dell’Arte vêtu d’un habit d’un seul tenant. – le pantalon – culotte à jambes longues jusqu’au pieds.
    PASCAL : Blaise, mathématicien, physicien, philosophe français (1623-1662) – le pascal – unité de mesure de contrainte équivalant à la contrainte qu’exerce sur une surface plane de 1m² une force totale de 1 newton.
    POUBELLE : Eugène René (1831-1907), préfet de la Seine qui imposa l’utilisation de cette boite à ordures et son ramassage quotidien par une ordonnance du 15 janvier 1884 – la poubelle – boite à détritus.
    PULLMAN : Georges Mortimer, (1831-1907) concepteur de wagons de luxe confortables dans les années 1870 – le pullman – autocar très confortable ou voiture de chemin de fer confortable.
    RAGLAN : Fitzroy James – lord (1788-1855) – commandant de l’armée anglaise en Crimée qui mit à la mode un manteau aux manches montées sur le col – le raglan – vêtement à manches droites dont la partie supérieure remonte jusqu’à l’encolure par des coutures en biais.
    SACRIPANTE : personnage de la comédie italienne Orlando innamorato – un sacripant – individu capable de faire de mauvais coups.
    SANDWICH : John Montagu, comte de – son cuisinier a imaginé cette façon de manger afin que son maître ne soit pas obligé de quitter la table de jeu. – le sandwich – tranches de pain entre lesquelles on met du fromage ou du jambon.
    SILHOUETTE : Etienne de, ministre des finances en 1759 qui prit des mesures de restrictions qui le rendirent impopulaire. Son passage au gouvernement fut très bref. – la silhouette – dessin à peine ébauché, un contour.
    SOSIE : personnage de la comédie de Plaute, Amphitryon. – un sosie : personne qui ressemble tellement à une autre qu’on peut s’y méprendre.
    SPENCER : Lord (1758-1834). Il mit ce vêtement à la mode – le spencer – veste courte.
    STRAS : Georges-Frédéric, joaillier parisien du XVIIIème siècle inventeur de la pierre imitant le diamant – le strass – verre coloré à laide d’oxyde métallique.
    TARTUFFE : personnage de Molière dont il a emprunté le nom à la comédie italienne : Tartufo
    un tartuffe – faux dévot hypocrite.
    TILBURY : carrossier anglais qui mit au point cette voiture – le tilbury – cabriolet léger à deux places.
    VESPASIEN : Titus Flavius (9-79) empereur romain à qui on a attribué l’établissement d’urinoir dans la Rome antique. En France, c’est le préfet Rambuteau qui repris cette idée. – la vespasienne – urinoir établi sur la voie publique.
    VOLTA : Alessandro (comte) (1745-1827) physicien italien qui inventa la pile électrique – le volt – unité de mesure de potentiel.
    WATT : James (1736-1819) physicien écossais. Il apporta des améliorations notables à al machine à vapeur. – le watt – unité de mesure de puissance mécanique ou électrique.

  4. Isabelle Bolten (née Silhouette) novembre 28, 2005 à 12:06

    Bravo pour votre culture..
    Etienne de Silhouette était un de mes ancêtres et rares sont les personnes qui connaissent l’origine du mot Silhouette… Nous avons perdu la particule lors de la révolution, et au contraire de beaucoup de familles qui s’en sont inventé une, nous n’avons jamais jugé nécessaire de la réclamer…Il était ministre d’Etat et des Finances sous Louis XV et c’est grâce à Mme de Pompadour qu’il a accédé au pouvoir (pendant peu de temps). C’est parce qu’il a voulu faire payer des impôts à ses semblables et réduire leur portefeuille, que l’on a baptisé le jeu des ombres chinoises en vogue à l’époque, “le jeu des Silhouette”, à l’image du portefeuille devenu bien mince (comme une ombre, sans épaisseur) par les nouvelles mesures fiscales. J.J. Rousseau l’a célébré. En fait il a voulu être social, sans être socialiste ! Il était en avance sur son époque.
    Notre nom existe dans tous les dictionnaires du monde, avec cet ancêtre en référence.
    Il existe une île Silhouette, dans l’archipel des Seychelles, baptisée ainsi en son honneur au 18è siècle.
    Bien à vous,
    Isabelle Bolten, née Silhouette

  5. Aline Silhouette décembre 11, 2005 à 2:58

    Bonjour,
    d’où viens tu ? Est ce que tu m’écrirais sur mon mail pour m’en dire plus. Nous devons être cousine.
    A bientôt
    Aline Silhouette

  6. Isabelle Bolten-Silhouette janvier 1, 2006 à 9:05

    Bonjour,
    Je cherche à envoyer un mail à Aline Silhouette, avec laquelle je dois être cousine, puisque tous les Silhouette sont apparentés, dixit les grands- parents. Si cela vous est possible, merci d’avoir la gentillesse de lui transmettre mon adresse e-mail.
    Bien à vous,
    Isabelle Bolten-Silhouette

  7. Bhat février 10, 2006 à 2:22

    Bonjour,
    Je cherche justement des informations sur la vie de Etienne de Silhouette, je ne suis pas de la famille. En auriez-vous?
    A bientôt
    Virginie

  8. lauvray jean juin 16, 2007 à 3:44

    je suis un petit fils Silhouette, famille de Biarritz, vous pouvez rentrer en contact avec moi si vous le suohaitez.

  9. Anacharsis le Jeune juin 19, 2007 à 4:38

    Et la fontange et le joule? Et rien pour les soeurs Tatin? Le jéroboam et le mathusalem sont d’usage moins courant que le judas, mais ne sont-ils pas plus sympathiques? La gloire du roi Mausole doit-elle faire oublier celle -certes éphémère- du roi Crésus? On pourrait ajouter, aux côtés des lords Raglan et Spencer, le comte de Roquelaure (il est vrai qu’on ne porte plus guère aujourd’hui de roquelaure, non plus que de knickerbockers)… et Monsieur et Madame Pipelet, rendus fameux par Eugène Sue, et le journaliste Paparazzi, inventé (ou peut-être pas?) par Fellini…
    Bref, j’espère que la liste n’est pas close, car je suis sûr qu’on peut encore mieux faire!

Les commentaires sont fermés.