Avant de partir en vacances, je tiens à partager avec vous cette nouvelle (pas si nouvelle que ça) : 144 bibliothèques municipales d’Angleterre se sont regroupées pour la première fois afin de partager le coût d’une licence nationale de deux ans donnant accès à toute une gamme de ressources en ligne de l’OUP. Ceci signifie que toute personne qui est membre d’une des bibliothèques participantes (comme moi !) peut consulter gratuitement et à partir de n’importe quel ordinateur « l’Oxford English Dictionary, l’Oxford Dictionary of National Biography, l’Oxford Dictionary of Quotations et 170 autres dictionnaires, manuels et atlas sur toute une myriade de sujets ».
Un grand merci à Tony, qui était au courant bien avant moi, pour m’avoir prévenue.

De | 2016-10-18T15:50:21+00:00 30 août 2006|Culture|2 Comments

À propos de l'auteur:

Celine
Je m’appelle Céline Graciet et j’offre mes services de traduction de l’anglais au français à différents clients travaillant dans des secteurs variés. En 2003, j’ai lancé un blog abordant des sujets variés : les langues, la traduction, l’anglais, le français et tout ce qui touche au secteur de la traduction et à la vie d’une traductrice.

2 Réaction

  1. Bela août 30, 2006 à 2:48

    Oh, cela m’aurait bien été utile, quand je travaillais à plein temps – sur toutes sortes de sujets. Quel temps perdu à consulter les ouvrages de références sur place, quand on aurait dû être à son bureau en train de traduire !

  2. albert septembre 4, 2006 à 10:32

    J’ai été me renseigner, ça coûte une fortune pour un résident en france non membre d’une librairie participante, environ 300€ par an pour un accès online à l’Oxford English Dictionary seulement. Hors de portée. Comment faire?

Les commentaires sont fermés.