Aujourd’hui, j’ai découvert l’origine du mot cobweb grâce à un rendez-vous avec ma banque. Avant de quitter le bureau, j’ai demandé si quelqu’un voulait que je ramène quelque chose du monde extérieur. L’un de mes « collègues » ayant un besoin pressant de chocolat issu du commerce équitable, je me suis retrouvé dans un magasin d’Oxfam, qui vend aussi des livres d’occasion, parmi lesquels j’ai repéré Brewer’s fable and phrases dictionary. J’ai quitté le magasin avec la ferme intention de revenir avec mon porte-monnaie. De retour au bureau, j’ai réalisé que ce dictionnaire est en fait disponible en ligne. Et c’est en lisant quelques-uns de ses articles que je suis tombée sur celui de cobweb (toile d’araignée), qui explique que cob est un mot teuton qui veut dire « araignée ». J’ai fêté cette trouvaille avec un carré de chocolat supplémentaire.

De | 2016-10-18T15:50:30+00:00 22 mars 2006|Mots|4 Comments

À propos de l'auteur:

Celine

Je m’appelle Céline Graciet et j’offre mes services de traduction de l’anglais au français à différents clients travaillant dans des secteurs variés. En 2003, j’ai lancé un blog abordant des sujets variés : les langues, la traduction, l’anglais, le français et tout ce qui touche au secteur de la traduction et à la vie d’une traductrice.

4 Réaction

  1. Abie mars 23, 2006 à 5:20

    Et l’auteur dudit dictionnaire s’appelle E.Cobham Brewer, mais ça n’a sans doute rien à voir avec du jambon d’araignée…
    (je vais me cacher)

  2. Jim T mars 30, 2006 à 7:30

    AFAIK a cobweb is specifically a spider web that is *no longer in use* by its spider – the kind of thing you see when crawling around in attics, etc. Not sure this is entirely covered by “toile d’a.”

  3. céline mars 31, 2006 à 10:36

    Good point Jim T! In French, “toile d’araignée” applies to both types of webs.

  4. Yann mai 16, 2006 à 10:19

    Le mot cob de cobweb vient du Viel-Anglais ‘atercop’ qui veut dire mot à mot tête de poison (ater = poison, et cop = tête, probablement lié au mot anglais “cob” qui veut dire miche de pain en autres choses, et aussi probablement au mot allemand Kopf). Le mot “cob” devenu dialectal a été remis au goût du jour par J R R Tolkien dans The Hobbit, 1937. Quant à web, il est bien sûr de la même famille que “weave” (tisser). C’est amusant de le retrouver dans le nom du fameux dictionnaire Webster (1828) qui désigne une tisserande.

Les commentaires sont fermés.