Les personnes qui souhaitent exercer une profession indépendante doivent se débrouiller toutes seules, car très peu d’aide leur est offerte. Lorsque j’ai décidé de me lancer, j’ai participé à quelques séminaires touchant avant tout aux impôts et à la comptabilité. Je n’y ai pas compris grand-chose. Pour le reste, j’ai dû improviser, et tout n’a pas coulé de source.
Je n’avais aucune stratégie marketing, et ma clientèle a stagné pendant très longtemps. J’ai décidé de travailler à la maison sans penser aux conséquences et j’ai fini par beaucoup souffrir de solitude. Je n’avais aucune notion de sécurité informatique et j’ai perdu toutes mes données suite à un gros pépin. J’ai passé des journées entières à scruter mon écran et mon dos n’a pas apprécié du tout (ça va beaucoup mieux, merci). Je n’avais pas défini de modalités de paiement ou de système de suivi de mes factures, ce qui a beaucoup nui à mes rentrées d’argent.
Phil Gyford, dans son excellent beginner’s guide to freelancing (guide à l’intention des indépendants en herbe), aborde toutes ces questions et détaille tous les domaines qu’il est nécessaire de prendre en compte lorsqu’on se lance dans une profession indépendante. J’aime beaucoup la structure de son guide, car elle résume tous les points dont on doit être conscient : vous êtes votre propre service marketing, votre propre patronne, votre propre service des ressources humaines, votre propre chef de projet, etc. Quand j’ai démarré, j’aurais dû réfléchir en profondeur à toutes ces questions au lieu de devoir résoudre des problèmes qui auraient pu être facilement évités au fur et à mesure qu’ils se présentaient. J’aurais évité pas mal d’écueils si Phil avait rédigé son guide il y a six ans !

De | 2016-10-18T15:50:14+00:00 8 novembre 2006|La traduction freelance|2 Comments

À propos de l'auteur:

Celine
Je m’appelle Céline Graciet et j’offre mes services de traduction de l’anglais au français à différents clients travaillant dans des secteurs variés. En 2003, j’ai lancé un blog abordant des sujets variés : les langues, la traduction, l’anglais, le français et tout ce qui touche au secteur de la traduction et à la vie d’une traductrice.

2 Réaction

  1. Samy novembre 8, 2006 à 10:31

    Bonjour Céline, une fois de plus un grand merci pour ce lien très utile et pratique… Je pense que cela va également intéresser les autres étudiants de mon Master Traduction Spécialisée Multilingue de Lille 3. Ils sont membres de l’association des étudiants du Master TSM dont je suis président et la plupart seront dès l’an prochain des traducteurs freelance débutants… J’ai créé un journal électronique, Tr@dNews, pour les étudiants de ce master, avec des articles, liens utiles, trucs et astuces, langues et humour, trucs et astuces, culture, dans les domaines de la traduction, TAO, nouvelles technologies, etc. Je pense mettre un lien vers ce guide dans le prochain numéro (ça sera un mensuel). Merci !

  2. Geneviève novembre 10, 2006 à 4:08

    Au nom de tous les futurs diplômés qui se lanceront en affaires bientôt (je m’inclus là-dedans): un gros, gros merci! Ces ressources sont une vraie mine d’or.

Les commentaires sont fermés.