Allez jeter un coup d’œil au débat intéressant sur la traduction de « pop-up window » qui se déroule sur l’excellent site de Jean Véronis. La délégation générale à la langue française et aux langues de France a décidé d’adopter fenêtre intruse, qui me semble être un très mauvais choix ; en effet, toutes les fenêtres contextuelles (c’est le terme qu’un client me demande d’utiliser, et je le trouve efficace) ne sont pas malvenues, ce que fenêtre intruse semble suggérer. Ce choix est d’autant plus étrange que des quantités d’équivalents sont utilisés couramment : fenêtre automatique, fenêtre autonome, fenêtre en incrustation, fenêtre surgissante, fenêtre jaillissante, fenêtre éclair, fenêtre flash, fenêtre furtive, et même fenêtre pop-up. La passion du gouvernement français pour la codification du langage ne cesse de me surprendre, surtout quand les choix faits sont aussi saugrenus que celui-ci.

De | 2016-10-18T15:50:36+00:00 24 janvier 2006|Mots|7 Comments

À propos de l'auteur:

Celine
Je m’appelle Céline Graciet et j’offre mes services de traduction de l’anglais au français à différents clients travaillant dans des secteurs variés. En 2003, j’ai lancé un blog abordant des sujets variés : les langues, la traduction, l’anglais, le français et tout ce qui touche au secteur de la traduction et à la vie d’une traductrice.

7 Réaction

  1. Alexis janvier 25, 2006 à 4:58

    Je pense qu’il est tout à fait inutile d’essayer de trouver des traductions à cette terminologie créée par de nouvelles technologies que voient le jour… Je partage plutôt l’avis que nous nous devons d’utiliser le mot dans la langue dans laquelle il a été créé, car une éventuelle traduction nous amène des fois à des lourdes complications du point de vue linguistique et culturel… Une langue est étroitement liée à toute une culture et une façon de vivre, et quelques fois ce serait une grosse erreur que d’essayer de traduire tous les mots/phrases qui désignent un phénomène issu de cette culture. A titre d’exemple: même si WINDOWS se traduit par fênetre en français, personne ne dira jamais: “Le système d’exploitation installé sur mon ordinateur n’est autre que Fenêtres 98…”
    Je précise par contre que parfois il s’avère qu’il est mieux de procéder à de petits changement au niveau de l’orthographe pour adapter le mot plus facilement à la langue qui l’emprunte, comme c’est d’aileurs le cas pour pop-up –) popup… Il ne faut pas oublier que jamais l’anglais n’a voulu “cacher” la suprématie des arts culinaires français en s’inventant des expressions telles que “Good appetite” – ou quelque chose du genre – pour marquer le moment exact du commencement d’un repas!!!
    Pour finir, je crois qu’il faut en finir avec l’idée qu’une langue puisse être en péril suite à l’adoption de termes venus d’autres langues… Une langue ne fait qu’évoluer, se diversifier et s’enrichir avec l’échange de cultures et d’informations. Et cela ne peut qu’être pour le mieux…

  2. Dominique janvier 25, 2006 à 10:04

    Alexis : A titre d’exemple: même si WINDOWS se traduit par fênetre en français, personne ne dira jamais: “Le système d’exploitation installé sur mon ordinateur n’est autre que Fenêtres 98…”
    C’est un nom de marque, le nom demeure identique dans toutes les langues sauf si le détenteur de la marque veut faire une adaptation locale. L’argument est vicié à la base.
    Alexis : Pour finir, je crois qu’il faut en finir avec l’idée qu’une langue puisse être en péril suite à l’adoption de termes venus d’autres langues…
    Il s’agit aussi de tournures syntaxiques, de procédés de dérivation ou de composition, de constructions mentales, de représentations du monde, et la prétendue défense des apports étrangers ne vise en fait qu’à défendre l’hégémonie d’une seule langue sur toutes les autres. L’argument n’est pas plus pertinent.

  3. Nathalie MEGE janvier 27, 2006 à 2:21

    Il me semble que les décideurs en question, confondant la fonction et l’outil, ont tout bonnement assimilé la fenêtre pop-up aux surgissements publicitaires intempestifs qui apparaissent parfois çà et là.
    Mais comme chacun sait, ce n’est pas la première ni la dernière fois que les polices du langage hexagonales se ridiculisent. Nous verrons bien quel terme s’imposera et finira dans le dictionnaire. 😉
    NM

  4. céline janvier 27, 2006 à 2:27

    C’est vrai Nathalie, le tout c’est de laisser aux mots le temps de faire leurs preuves : l’usage finira par ne retenir que ceux qui ont le plus de succès. La sélection naturelle s’opère aussi en linguistique !

  5. Benoît janvier 27, 2006 à 3:58

    Pour traduire l’interface et l’aide du navigateur Firefox, on a simplement fini par choisir “fenêtre popup”, voire “popup” tout court (sans tiret parce qu’on est prévoyants, celui-ci commençant à s’estomper en anglais sur le modèle de plugin). Pourquoi ? Parce que là où on en parle c’est précisément pour dire qu’on les bloque, et c’est la tendance actuelle chez tous les concepteurs de navigateurs. Ces absurdités vont donc par la force des choses disparaitre à moyen terme du Web, et donc du langage courant. Pour éventuellement retourner dans le jargon de l’informatique dont elles n’auraient jamais dû [surgir|jaillir|s’incruster]. Je dis éventuellement parce que dans une application classique on parlera plutôt de dialogue ou de (boîte de) message. Bref, c’est typiquement pour lequel il n’y a pas lieu de chercher une traduction, le temps qu’on la trouve et que tout le monde se mette d’accord, le concept même est passé de mode et a disparu de la culture populaire.

  6. céline janvier 27, 2006 à 4:01

    Voilà qui est parfaitement résumé…

  7. Marc Champion février 7, 2006 à 1:42

    (une simple suggestion) : “pop-up” = “tape-à-l’oeil”

Les commentaires sont fermés.