J’écoutais un podcast d’On refait le monde, émission de RTL où plusieurs journalistes discutent de questions d’actualité, quand Géraldine Mullmann a dit la phrase suivante : « Nicolas Sarkozy et ses sbires voudraient nous faire croire que la loi de 1905 est une loi intouchable ». « Sbire » étant un choix lexical extrêmement péjoratif dans un tel contexte, j’ai voulu en savoir plus sur ce mot.
Sbire (n. m.)
1. Nom des archers de police à Rome et dans différents pays.
2. Par extension et par mépris, homme chargé de l’exécution des sentences judiciaires et des mesures de police.
Origine : espagnol esbirro, de l’italien sbirro et birro, qui viendraient du latin birrum, casaque à capuche de couleur rousse, sans doute parce que le sbirro était vêtu d’une casaque de ce genre.
Question : quel symbole de la France vient aussi de birrum ?

De | 2016-06-08T13:50:48+00:00 6 novembre 2006|Mots|4 Comments

À propos de l'auteur:

Celine
Je m’appelle Céline Graciet et j’offre mes services de traduction de l’anglais au français à différents clients travaillant dans des secteurs variés. En 2003, j’ai lancé un blog abordant des sujets variés : les langues, la traduction, l’anglais, le français et tout ce qui touche au secteur de la traduction et à la vie d’une traductrice.

4 Réaction

  1. Paul novembre 6, 2006 à 7:13

    Béret?

  2. céline novembre 6, 2006 à 7:54

    Qu’est-ce qu’ils sont intelligents mes lecteurs.

  3. Philippe novembre 9, 2006 à 8:45

    Alors, comment l’aurais-tu traduit à chaud ? Moi je dirais “henchmen”…

  4. jean-paul novembre 14, 2006 à 9:11

    Alors, comment l’aurais-tu traduit à chaud ? Moi je dirais “henchmen”…
    la réponse à votre question se trouve dans la version anglaise du billet sur sbire.

Les commentaires sont fermés.