bear
J’ai été forcée de négliger ce blog ces derniers jours pour cause de travail dingue. En fait, je ne fais que prendre un petit break au milieu de ma traduction (travailler un dimanche ! Quelle ignominie !) pour partager avec vous deux faits intéressants sur le langage et la traduction que j’ai appris hier soir.
1) Qu’ont en commun Walt Disney Productions, Agatha Christie, Jules Verne, Lénine et Enid Blyton ?
2) Nous savons à présent tous qu’au Soudan, il est illégal d’appeler un ours en peluche Mohammed. En France, quel nom n’a-t-on pas le droit de donner à un cochon?
Source : Whitaker’s World of Facts de Russell Ash

De | 2016-10-18T15:49:35+00:00 9 décembre 2007|Culture|10 Comments

À propos de l'auteur:

Celine
Je m’appelle Céline Graciet et j’offre mes services de traduction de l’anglais au français à différents clients travaillant dans des secteurs variés. En 2003, j’ai lancé un blog abordant des sujets variés : les langues, la traduction, l’anglais, le français et tout ce qui touche au secteur de la traduction et à la vie d’une traductrice.

10 Réaction

  1. Julie décembre 9, 2007 à 11:50

    1) Les auteurs les plus traduits! Et c’est toujours populaire! Je suis en train de lire un Agatha Christie en espagnol, mon fils lit Jules Verne pour l’école et le Clan des 7 traîne sur la table de chevet de ma fille! Et pour Walt, eh bien…
    2) ??? Les dernières nouvelles de France qu’on a reçues, ici, en Amérique, c’est Sarko en “bedaine” sur le yacht de George&George 😉

  2. céline décembre 10, 2007 à 6:45

    1) Bravo !
    2) La bedaine de Sarko sur un yacht ? Ils l’ont pas effacée à grands coups de Photoshop ?

  3. emilie décembre 11, 2007 à 7:22

    Napoléon!!! je crois que c’est dans un super vieil article du code civil.
    Mais bientôt ils vont changer ça pour Nicolas je suppose.

  4. céline décembre 12, 2007 à 8:15

    Mais oui ! Je n’ai pas trouvé la référence exacte dans le code civil, mais pas non plus de preuve que c’est faux.

  5. kathd décembre 14, 2007 à 2:31

    Je suppose que c’est pour cela que le cochon d’Animal Farm s’appelle Napoléon?

  6. céline décembre 14, 2007 à 9:05

    kathd, je me l’étais aussi demandé…

  7. Bruno décembre 14, 2007 à 9:08

    C’est rigolo cette histoire, mais moi ce qui me gêne, c’est que malgré la pléthore de sites relayant cette info, je n’ai pas été fichu de trouver la moindre référence à un code, une loi, un décret, une circulaire, un réglement quelconque… Et comme je suis plutôt de nature incrédule, cela me semble plus relever de la “légende urbaine” que de la réalité. Cela dit je ne demande qu’à avoir tort, ce serait tellement plus drôle si en plus c’était vrai ! J’ai pourtant cherché entre autres sur http://www.legifrance.gouv.fr/ , mais il semble qu’au moins dans le code civil (devinez pourquoi j’ai pensé à celui-là 😉 ) aucun article ne comporte les mots “porc” ou “cochon”…

  8. céline décembre 14, 2007 à 9:14

    Moi aussi j’ai cherché partout et je n’ai rien trouvé ! Pourtant il paraît qu’on trouve tout sur l’Internet. Au cours de mes recherches j’ai trouvé un site d’avocat qui parle de cette loi, donc ça doit bien être vrai, non ?

  9. Bruno décembre 14, 2007 à 3:11

    Je pense que je suis tombé sur le même, Céline, et en fait, c’est une personne qui demandait si l’existence de certaines lois un peu stupides ou vieillottes était réelle ou non (la fameuse loi sur l’interdiction faite aux femmes de porter un pantalon, par exemple). Au nombre des lois citées, il y avait cette fameuse interdiction du nom Napoléon pour un cochon. Quelques réponses sont venues, pour certaines des lois, mais aucune concernant celle qui nous intéresse… C’était, pour ma part, sur http://www.avocats.fr/
    Bon week-end !

  10. tororo janvier 23, 2008 à 11:33

    Deux remarques me viennent à l’esprit, une pour chacun de ces trivia:
    1) Dans une liste comptant quatre écrivains, s’est glissé une personne morale détentrice d’un copyright… (cherchez-la! 😉 )
    Signe des temps?
    2) la rumeur pourrait à la fois ne pas être sans fondement et n’avoir laissé aucune trace dans nos Codes, si elle avait eu pour point de départ non pas un texte légal mais une décision de justice: ce serait alors les recueils de jurisprudence (de préférence ceux concernant les décisions datant du Premier et du Second Empire 🙂 ) qu’il faudrait consulter…

Les commentaires sont fermés.